Caserne Gudin, Benoit Digeon affirme que le permis de construire est "conforme"

Dernière mise à jour : 12 janv. 2021


C'était annoncé depuis samedi dernier (12/12), avec la conférence de presse conjointe des listes d'oppositions au conseil municipal qui avaient annoncé leur intention de faire un recours gracieux pour obtenir l'annulation du permis de construire délivré à Nexity. (lire Caserne Gudin : des recours pour éviter la démolition) Ce permis permet à la société de démolir le bâtiment dit "de l'horloge" pour construire une résidence services sénior. Le groupe "Montargis pour Tou-te-s", représenté par Bruno Nottin, et le groupe "Citoyens du montargois", par la voix d'Edouard Weber, estiment que ce permis de construire, prévoyant la destruction du bâtiment, n'est pas conforme à la décision prise par le Conseil d'Agglomération du 23 mai 2019. Par ailleurs les deux groupes avancent que l'avis de l'architecte des bâtiments de France, qui estimait que "la démolition du bâtiment de l'horloge semble inappropriée", n'a pas été respecté.


La réponse de Benoit Digeon


Benoit Digeon, maire de Montargis, qui a délivré le permis de construire à Nexity a répondu sur les deux points. Selon lui le permis de construire est conforme au PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) et à la décision prise par le conseil d'agglomération du 23 mai 2019 "à ce qu'il a pu comprendre" . Par ailleurs il a rappelé que l'avis de l'architecte des bâtiments de France est un "avis simple" et qu'il n'implique pas qu'il soit suivi par la collectivité, le service instructeur, qui délivre le permis de construire. Benoit Digeon a toutefois entrouvert une porte : "s’il y a des réclamations, elle seront faites, elles seront reçues bien entendu par les uns et les autres. Elles seront analysées et des réponses seront apportées."


 

ILS ONT DIT PENDANTS LE CONSEIL MUNICIPAL...


Bruno Nottin, pour Le groupe "Montargis pour Tou-te-s" (extraits) :

"Pour le groupe "Montargis pour tou-te-s" nous nous battons pour que le site la caserne Gudin ne soit pas livré aux affairistes

(...)

La démocratie a été bafouée : jamais le conseil de l’AME, propriétaire du site, n’a donné l’autorisation de démolir ce bâtiment, jamais il n’a été consulté sur le projet Nexity. De plus celui ne respecte pas les conditions de préservations patrimoniales et architecturales émises par le Conseil pour autoriser la promesse de vente.

L’arrêté du maire passe outre l'avis -ici essentiel- de l'architecte des Bâtiments de France qui juge inappropriée la démolition du bâtiment et recommande en priorité une opération de restructuration et de restauration de l'ensemble. »

(Note : l'intervention de Bruno Nottin reprend sa déclaration lors de la conférence de presse du 12/12, que vous pouvez lire en intégralité ici)


Edouard Weber, pour le groupe "Citoyens du montargois" (extraits) :

"Les élus communautaires ont été abusés lors par les promesses publique du Président Supplisson (ndlr : Franck Supplisson, à l'époque président de l'AME, l'Agglomération Montargoise Et rives du Loing) au moment du vote du 23 mai 2019. Le projet a été présenté en précisant que seule l’entreprise Nexity était en capacité de préserver le bâtiment de l’horloge, ainsi que la symétrie centrale du dit bâtiment. À la lumière de ces promesses, les conseillers communautaires dont Lise Gabriel (ndlr : en 2019 conseillère communautaire à l'AME, conseillère municipale d'opposition à Montargis, groupe "Citoyens du Montargois"), ont voté cette motion à l’époque. Résultat des courses le bâtiment devrait être rasé et la place d’armes défigurée.

(...)

C’est un site qui enrichit le patrimoine de Montargis. Sommes-nous si riche en bâtiments emblématiques que nous pouvons nous permettre d’en raser un ?

(...)

Il y a aussi la méthode de conduite du projet. Depuis que Gudin est passé sous la responsabilité de l’AME, on a assisté à un festival de déclarations et d’effets d’annonces, notamment avant l’élection municipale. Exemple, le projet d’une salle de spectacle avec une jauge de plus de 1300 personnes. À côté d’une résidence sénior ça me semble peu logique.

(...)

Finalement, le premier projet qui doit démarrer est celui de Nexity, qui commence par la démolition d’un bâtiment emblématique qui empêche d’imaginer la suite et qui stérilise de nombreux projets qui peuvent amener de la circulation, du bruit, et donc peut compatible avec une résidence sénior.

(...)

C’est pourquoi nos deux listes, "Montargis pour Tou-te-s" et la liste "Citoyens du montargois" demandent conjointement :

1) La préservation de la façade du bâtiment de l’horloge et de la place d’armes de la caserne Gudin, conformément aux affirmations du Président de l’AME le 23 mai 2019, et aux recommandation de l’architecte des Bâtiments de France, ce qui exige la remise en cause du permis de construire actuel et donc le retrait du permis de construction et de démolition.

2) Que le conseil municipal de Montargis demande à l’agglomération la remise à plat du dossier de la caserne Gudin par le biais d’une nouvelle délibération sur le dossier."


Réponse de Benoit Digeon, maire de Montargis (extraits):

« Merci Messieurs de cette belle unanimité, qui pour une fois me fait plaisir !

Moi, je ne reviendrai pas sur les documents qui me sont soumis. En tant que maire de Montargis, j’ai eu à connaître du dossier de permis de construire de Nexity, qui prévoit d’aménager une résidence service sénior.

(….)

Ce permis de construire a été déposé, il est conforme au PLUI (ndlr : Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). Alors vous évoquez l’architecte des bâtiments de France. Il donne un avis simple, parce qu’il n’a pas donné "un avis", et vous le savez Monsieur Weber ! Vous faites tous de grands mensonges par omission : le bâtiment n’est pas dans un site protégé, vous le savez, donc l’architecte peut donner son avis -c’est ce qu’on appelle un avis simple- mais en préambule de l’avis de l’architecte des bâtiments de France, l’architecte dit : « je n’ai pas à priori à donner mon avis mais je le donne quand même ». Bon, l’architecte peut dire ce qu’il veut, mais le problème est que la société (ndlr : Nexity) a estimé que des hauteurs de plafonds de 4,50 m dans une résidence, ce n’est pas possible. Donc il fallait en passer par autre chose. C’est l’esprit qui va être conservé, c’est ce qui est conforme à la délibération d’après ce que j’ai pu comprendre (ndlr : décision prise par le Conseil d'Agglomération du 23 mai 2019). Là nous sommes dans une situation où les services instructeurs (ndlr : la mairie) ont validé ce projet. Maintenant, s’il y a des réclamations, elle seront faites, elles seront reçues bien entendu par les uns et les autres. Elles seront analysées et des réponses seront apportées.

Moi, je ne suis pas dans le dossier de l’agglomération, je suis le service instructeur qui a donné son avis favorable. La mairie a signé un permis le 22 octobre dernier, ce permis est accepté, dans des conditions normales par rapport au PLUI. Je n’ai pas d’autres observations à faire. C’est un bon dossier pour Montargis !"


 

Revoir sur Youtube le conseil municipal de Montargis du 14/12/2020. C'est ici

À partir de 2:27:40 concernant la caserne Gudin


Lire le recours envoyé par l'Association ECM Engagement Citoyen pour le Montargois à la mairie de Montargis, c'est ici