Une "EnVie de Sport" - Des chiffres inquiétants sur la sédentarité des enfants


Dominique Delandre, adjoint aux sports à la mairie de Montargis, mais également médecin, est à l’initiative de l'événement une "EnVie de sport" car selon lui il y a urgence à sensibiliser le plus grand nombre. « Les faits et les chiffres parlent d’eux-même (voir ci-dessous) », explique-t-il. « La situation n’est pas bonne pour nos jeunes, leur santé et leur développement sont en jeu. »


LES JEUNES FRANÇAIS NE FONT PAS ASSEZ D’ACTIVITÉ PHYSIQUE

-Selon une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé publiée en 2019, les ados français sont 110e au classement mondial (étude sur 146 pays). 80% des 11-17 ans ne font pas assez de sport, à savoir une heure d'activité physique ou 10.000 pas par jour. Les raisons à ce manque d'activité physique sont multiples. L'OMS pointe les écrans, réseaux sociaux, jeux vidéos, préférés par nos ados aux piscines, stades et autres salles de sport. Selon l'étude, la "révolution électronique" poussent les jeunes à être moins actifs.


UNE SITUATION QUI S’EST AGGRAVÉE AVEC LES CONFINEMENTS

-Selon l’Onaps (Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité) qui a mené des études sur des enfants en 2019 puis en 2020, les effets du confinements se font cruellement sentir avec des résultats très mauvais enregistrés en 2020. Prise de poids (augmentation en moyenne de 2 à 3 points de leur indice de masse corporelle), résultat de tests de capacités physique au plus bas (-30 à -40%) et effondrement aux résultats de tests de capacité cognitives (-40%).

-L’Onaps estime que l’activité physique recommandée pour la bonne santé des enfants et leur développement (jouer à des jeux, marcher, bouger, etc…) doit atteindre 1 heure d’activité par jour (3 heures pour les moins de 3 ans). Aujourd’hui il n’y a que 10% des enfants à atteindre ce niveau d’activité.