Sylvain Gillet et son "fougueux palpitant"...


"Il convenait de museler le fougueux palpitant. Or le problème, avec les cœurs, est qu’ils ne font pas toujours ce qu’on leur dit. On a beau essayer de les garder dans la boîte, ils ont tendance à s’échapper de façon intempestive. C’est ce que fit le cœur d’Abel, quand trois mois après son audition, Cheyenne lui présenta sa sœur aînée. Une certaine Lola.

À dire vrai, il ne sortit pas. Ce que le cœur d’Abel fît à la boîte, c’est qu’il l’explosa. En un million de miettes incandescentes. Il partit en vadrouille à travers champs. Il courut les rues, battit la campagne, fendit les flots. Il se perdit avec joie dans un ciel embrasé de sa Lola et s’enivra de chaque étoile. C’était Elle. Le débat était clos, il n’y en aurait plus jamais. La course était finie, il avait enfin trouvé le regard dans lequel il pouvait ancrer son âme et sa guitare."


Extrait de « Ludivine comme Édith » de Sylvain Gillet. Éditions Thot, 2018.


Comment vous trouvez les bons "mots d'amour" ?

"Je dirai qu'écrire l'amour ne devrait, selon moi, pas être un exercice particulier. Peut-être devrions-nous écrire plus simple sur ces passages, c'est tout. Car la lourdeur peut s'avérer plus facilement sur ce genre de sujet. Bien sûr, il nous faut nous creuser nous-même. Mais n'est-ce pas toujours le cas ? Même quand un auteur évoque un kangourou qui fait de l'autostop sur Mars, il parle de lui. Car il ne peut sortir les choses de quelqu'un d'autre. Quel que soit le sujet abordé (l'amour parmi tant d'autres), je crois qu'il convient d'être avant tout sincère, humain, un minimum inventif, en évitant la mièvrerie par un apport continuel de vraie vie, de sang, ce que l'on appelle, peut-être, un souffle."

Sylvain Gillet

Son dernier ouvrage :

"Commedia Nostra" paru en août 2020 chez Ramsay


Sur les réseaux :

Instagram https://www.instagram.com/le_sylvain_gillet/

Site : sylvaingillet.fr