Saint-Valentin - Quand la passion du sport et l'amour se marient : Marie-Thérèse et Claude Jolly


Ils sont en couples et amoureux du sport. Leur quotidien repose sur des responsabilités familiales et parfois sportives. Entraîneurs, présidents, éducateur, parent-accompagnateur, arbitre ou membre de bureau, des exemples se propagent au sein des clubs sportifs du Gâtinais. Des sacrifices, des concessions, des efforts…L’amour finit toujours par l’emporter.

Marie-Thérèse et Claude Jolly (Montargis).

Ils se sont connus en 1962. « Lors d’une fête à Triguères ». Ils se sont mariés en 1964. 58 ans de vie commune. D’amour. Marie-Thérèse et Claude Jolly, c’est l’histoire d’une femme et d’un homme qui ont consacré plusieurs décennies de leur vie au service du sport local. Claude, né à Chantecoq en 1938, a commencé au club de football à Chuelles. Passé par Courtenay, il atterrit à l’USM Montargis. Marie-Thérèse, elle, a suivi son mari au club montargois. « Thierry (le fils) jouait en pupilles à l’USMM. J’ai intégré l’équipe de bénévoles pour donner un coup de main au club », dit-elle. Elle préparait les goûters et les repas pour les jeunes joueurs. « Je les accompagnais en déplacement ». L’implication totale au sein du club montargois. Entre-temps, Claude, chauffeur routier, a été joueur chez les seniors. Puis dirigeant en équipe seniors 3. « On ne vivait que pour le football », note Marie-Thérèse, celle qui exerçait le métier de greffière en chef.

Président et trésorière à l’USMM cyclotourisme depuis 1984…

Les Jolly quittent le football. Ils se dirigent vers la section cyclotourisme de l’USM Montargis. « On est arrivé dans ce club en 1984 ». Claude Jolly prend la présidence deux ans plus tard (1986). Marie-Thérèse, elle, est nommée trésorière. S’ensuivra un long chemin émaillé de belles aventures. La Montargoise, randonnée chère aux sportifs locaux, a vu le jour sous l’ère Claude Jolly (1989). « Avec l’aide incontournable de Marie-Thérèse », précise celui qui a pris part à neuf diagonales en France (courses cyclistes) « 10.000 kilomètres au total », dit Claude. Fièrement. « Et des voyages itinérants, à vélo, à travers les quatre coins de la France. Une sorte de sorties sportives, conviviales et touristiques », glisse Marie-Thérèse.

Claude Jolly cède la présidence à Thomas Crinier…

Depuis quelques jours, c’est Thomas Crinier qui a succédé à Claude Jolly à la tête de la section cyclotourisme à Montargis. « Il restera notre président d’honneur », souligne le nouveau président. « Il est temps de passer la main aux jeunes », développe Claude, 83 ans. « Nous restons au club pour aider, accompagner », précise Marie-Thérèse, 81 ans, celle qui effectue trois marches par semaines. « À raison de 8 km par jour », esquisse-t-elle. « Il faut rester actif », conclut Claude. Le visage tourné vers sa… moitié.

 

PUBLICITÉ