Paris-Nice à Gien : un contre la montre pour faire le spectacle et peut-être faire la différence...



L'accès du public aux zones d'arrivée et de départ sera non autorisé pour des raisons sanitaires mais tout le long du trajet sur lequel s'élancera les cyclistes vous pourrez les voir passer. Le parcours de 14,4 kms présentant quelques belles côtes, notamment La Crépinière en début de course, vous pourrez les voir arriver de loin et en plein effort.


Le parcours

Tout peut arriver dans un contre la montre. Les deux premières étapes du Paris-Nice se sont finis au sprint.

Pour la deuxième étape de lundi, avec une arrivée à Amilly, le peloton a longtemps roulé groupé. La réelle accélération n’intervient qu’à 4 kilomètres de l’arrivée, les équipiers de Mads Pedersen effectuant alors le travail le plus efficace à l’avant du peloton. A l’entrée dans la dernière ligne droite à 400 mètres de l’arrivée, Bryan Coquard semble idéalement placé dans la roue de l’ancien champion du monde. Mais immédiatement derrière lui, Cees Bol (en photo) lance le premier son accélération et résiste solidement après avoir pris la tête à une centaine de mètres de la ligne. Dans son sillage, les bonifications prises par Michael Matthews, 3e, lui permettent de prendre la tête du classement général. La veille du contre la montre à Gien les écarts entre les premiers au classement général sont infimes : 13 secondes d'écart entre le premier et le second après 354 kilomètres de course.


Horaires de départ des 10 premiers du classement :