Jiu-Jitsu - Yani Benaicha et Ryan Chérif, la classe mondiale ! Les réactions


Il est champion du monde de jiu-jitsu version 2021, en catégorie des U21. Lui, c’est Yani Benaicha (-69 kg). C’est à Abu-Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, que le licencié des J3 Amilly est allé offrir la médaille d’or à l’équipe de France. Près d’un mois auparavant, le jeune homme de 20 ans annonçait dans Tout Près Tout Proche et sur leConnecté.fr : « J’ai la tête au mondial d’Abu-Dhabi ». Sa déclaration intervenait quelques jours après son sacre européen, à Maintal, en Allemagne, en septembre dernier. Yani Benaicha a réalisé son objectif en s’imposant en finale face à Bauer, l’Autrichien. Ryan Chérif (-56 kg), lui, s’est contenté de la médaille d’argent en s’inclinant en finale face à un adversaire italien. Il est vice-champion du monde. Qui dit mieux ?

(En photo : Yani Benaicha, Nicolas Péréa et Ryan Chérif.)




« Un moment exceptionnel ». La déclaration, sur les réseaux sociaux, de Nicolas Péréa, membre du staff national, entraîneur aux J3 Amilly, renseignait sur l’ampleur du succès de son capé.

Yani Benaicha inscrit, une nouvelle fois, son nom dans les archives du sport local, national et…international. L’international français est allé au bout de ses pensées, ses ambitions. « Quelle fierté ! », s’exclame son entourage familial. Les réactions et commentaires se sont multipliés quelques minutes après la consécration mondiale de Yani Benaicha et de la médaille d’argent décrochée par Ryan Chérif (-56 kg), vice-champion du monde.


Nicolas Péréa (coach) : « Je suis le coach le plus heureux du monde…

« Deux Amillois en finale d’un championnat du monde, c’est fabuleux. L’or pour Yani (Benaicha), c’est le meilleur tremplin pour les années à venir. L’argent pour Ryan (Chérif), c’est beau, surtout qu’il n’est qu’en 1ère année junior. C’est une belle récompense pour les jeunes, pour leurs familles et aussi pour l’équipe dirigeante et enseignante du club. Sur la journée, tous les matches se sont joués sur rien. Les gars ont été forts, très forts, même. Je suis sur un nuage. J’espérais secrètement deux titres. Je suis le coach le plus heureux du monde aujourd’hui ».


Pascale Robert (présidente) : « Un immense plaisir »

« C’est un immense plaisir pour nous. Deux grands moments pour le club. Nicolas (NDLR : Péréa) a finalisé la formation de Yani et de Ryan en jiu-jitsu (ils avaient démarré au judo). Nicolas les a maintenus… Ces deux jeunes n’ont pas connu de période facile compte tenu de la situation sanitaire. Avec les entraînements, les études, ils ont réussi à préserver leurs capacités techniques, leur potentiel. Ils sont énormément investis dans le club, avec des parents très avenants, sympathiques et surtout enchantés. Yani va accompagner samedi (5 novembre) des jeunes à Angers… ».


Patrick Leclou (élu aux sports, Amilly) : « Ces résultats montrent la qualité de notre formation… »

C’est un élu aux sports et à la jeunesse aux anges qui n’a pas tari d’éloges à l’égard de l’équipe dirigeante de la section judo/jiu-jitsu des J3. « Nos athlètes ont une nouvelle fois montré la qualité de notre formation. Ce sont deux jeunes du cru. C’est une énorme fierté pour nous. La municipalité, à sa tête le maire (NDLR : Gérard Dupaty) ne ménage pas ses efforts pour booster ses sportifs. Notre Dojo est exceptionnel. Une richesse pour le sport local. Bravo aux dirigeants, éducateurs, bénévoles ! ».


Eric Godey (élu sports à l’Agglo) : « Nous sommes reconnaissants… »

« Je tiens à féliciter ces deux jeunes athlètes pour leurs belles performances. L’agglomération montargoise les avait soutenus pour participer aux championnats d’Europe (en septembre dernier). Nous sommes reconnaissants du potentiel technique de cette section, une fierté du sport local. Le Dojo d’Amilly est labélisé Terres de jeux 2024. Recevoir une délégation internationale dans cet équipement serait une formidable récompense… ».


Le dojo d’Amilly, fief des J3 judo/jiu-jitsu.

 

COMMUNICATION DE LA BRASSERIE DES GLACES