Initiative - Le rhum arrangé gâtinais, toute une... "Symbiose"


Rodrigue Relmy et Christophe Lebrasseur, des passionnés et des épicuriens.


C’est au printemps 2020 qu’une bande de potes gâtinais, quatre précisément, réfléchissait à l’idée de lancer une gamme de rhums arrangés bio. Un an plus tard, « le rêve » devient réalité. Parce que les choses ont rapidement évolué et les quatre amis ont officialisé l’arrivée d’une nouvelle marque sur le marché. Son nom : « Symbiose ».


C’est durant la période de confinement que les premiers essais battaient leur plein. « On a fait des apéros trottoirs les vendredis entre voisins, potes. Les gens venaient avec leur verre dans la rue et nous leur faisions goûter le rhum arrangé. On a dû tester une cinquantaine de rhums arrangés. Un soir, on s’est dit, allez, on lance une marque. Il fallait trouver le nom… On a choisi Symbiose, parce que c’est la symbiose des copains. Une histoire de potes », explique l’Amillois Christophe Lebrasseur.

« Une histoire passionnante entre potes »

« On a voulu partager une passion commune, autour d’un projet commun », note Christophe. « L’idée est venue naturellement. Une histoire de passion… Mais il fallait faire plusieurs expérimentations. On a bossé dur pour en arriver là ». Aujourd’hui, c’est Christophe Lebrasseur et Rodrigue Relmy qui dirigent les affaires de l’entreprise, avec « l’aide précieuse de nos deux potes. Moi, je gère le volet commercial, Rodrigue, lui, s’occupe de la partie comptabilité et suivi… », souligne Christophe. La production s’opère en Bretagne. « On fait toutes les recettes, ici, dans le Gâtinais. Et les degrés adéquats. Avec un rhum à 30°, on arrive à toucher un large public… C’est un rhum doux, de qualité. Un rhum artisanal, un produit qui peut plaire à tout le monde, y compris pour les non passionnés. Il est bon, convivial et bio ».

« Symbiose » commercialisée dans 40 magasins de France…

Après un an d’existence, « Symbiose » est vendue dans… quarante magasins en France, essentiellement en grande surface (Leclerc, Carrefour, Super U, Intermarché, etc…). « C’est bien, sans être bien. Nous sommes ambitieux. On aimerait produire 50.000 bouteilles par an. Notre démarche s’inscrit sur le long terme. On a tout de même réussi à franchir une première étape. On est visible dans certaines régions, notamment le Centre et le grand ouest. Maintenant, on veut grandir. On le fera progressivement », confie Christophe. « C’est du boulot en plus. Moi et Rodrigue, nous avons, chacun, une activité professionnelle principale ».

Un choix de saveurs…

« Symbiose » propose une bonne variété de saveurs. En effet, le choix est large : banane-ananas, ananas-gingembre, kiwi-cacao, miel-citron vert, pomme-cannelle et mangue-passion. « C’est un rhum arrangé avec l’ajout de fruits de qualités. Nous y tenons ». À déguster avec… modération.


 

PUBLICITÉ