top of page

Ils doivent créer la déchetterie du 21ème siècle pour la 3CBO


L’ENJEU GLOBAL : VALORISER NOS DÉCHETS TOUT EN LES RÉDUISANT. LA VALORISATION DES DÉCHETS PERMET DE LIMITER LA PRODUCTION DE NOUVEAUX MATÉRIAUX, CE QUI ENTRAÎNE L'UTILISATION D'ÉNERGIE.


L’ENJEU LOCAL : les trois déchetteries de la 3CBO deviennent obsolètes, elles ne permettent pas de gérer de nouveaux déchets « valorisables ».


Ils se penchent depuis des mois, voire des années, sur un dossier complexe. Celui du traitement des déchets produits par les habitants et professionnels de la Communauté de communes de la Cléry, du Betz et de l’Ouanne, plus de 20.000 habitants qui produisent chacun, en moyenne, près de 600 Kg par an. Dans quelques mois un projet devrait aboutir. En première ligne donc (de gauche à droite), Sébastien Frieh, directeur des services techniques de la 3CBO, Stéphane Hamon, un élu, maire de Chuelles et Vice-président de la commission « Environnement et Ecologie » à la 3CBO, et Nicolas Gagnon, Chargé de mission environnement, hygiène, sécurité.


Pour Stéphane Hamon, « il faut être prudent sur la communication concernant cette nouvelle déchetterie, cet Ecopôle, car pour le moment on est encore dans une phase d’études ». Le dossier est en effet complexe et il faut penser à l’avenir. Nicolas Gagnon explique ainsi que de nouveaux déchets, qu’on ne traitaient pas jusqu’à ces dernières années, et qui finissaient donc à l’incinération ou à l’enfouissement, vont l’être désormais. Par exemple les jouets en plastique.


À partir de cette année, les fabricants de jouets en plastique devront payer une éco – contribution, c'est-à-dire une taxe qui financera le recyclage des jouets. Le coût de cette taxe, additionné au prix d'achat du jouet, correspondra aux coûts des opérations de collecte, d'enlèvement, de dépollution et de recyclage. Alors comment collecter ces jouets en déchetterie ? C’est là que commence les complications. Car il faut imaginer comment se fera la collecte par la 3CBO, comment les jouets seront stockés à la déchetterie avant de partir en retraitement, identifier les filières nouvelles et spécifiques… À terme le but est bien la valorisation du maximum de produits. « C’est pour ça qu’il faut prendre le temps d’inventer cette nouvelle déchetterie qui devra s’adapter en permanence à de nouveaux traitements de déchets », explique Stéphane Hamon. « Nous devons concevoir une déchetterie qui pourra s’étendre en surface et répondre à de nouvelles demandes, de nouveaux enjeux dans le futur ». La construction de la déchetterie du 21ème siècle pour la 3CBO va coûter des millions. C’est un investissement lourd pour la collectivité et tout le monde est d’accord : il ne faut pas se tromper sur son dimensionnement.


Autre sujet de préoccupation, la réduction des déchets. L’objectif de la loi AGEC (Anti Gaspillage et Economie Circulaire) est de réduire les déchets de 15% entre 2010 et 2030. Les moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir et faire changer les habitudes des habitants sont eux aussi à l’étude. Un autre sujet complexe et « sensible ».

Comments


PUBLICITÉ

Capture d’écran 2024-05-06 à 19.11.48.jpg
Capture d’écran 2024-05-06 à 12.41.01.jpg
Capture d’écran 2024-05-06 à 12.46.30.jpg
Capture d’écran 2024-05-06 à 12.41.23.jpg
Capture d’écran 2024-05-23 à 15.24.15.jpg
Capture d’écran 2024-04-03 à 14.08.46.jpg
bottom of page