Handisport - Mohamed Allali : "pour plus d'inclusion dans nos sections"


Permettre aux personnes en situation de handicap de pouvoir s’exprimer sur un terrain sportif, c’est l’objet de l’opération « Sport pour tous » organisée en octobre dernier, au gymnase du Grand-Clos, à Montargis. Cette action a été menée par Mohamed Allali, licencié à l’USM Montargis athlétisme, grand défenseur de la promotion du handisport et du sport adapté. Il explique.


D’où est venue l’idée d’organiser cette journée, en octobre dernier ?

Cela fait longtemps que j’essaie de faire ce type de manifestations, avec les associations qui accrochent, ou bien seul en organisant les choses comme je peux. « Sport pour tous », le 26 octobre dernier, a été organisé en partenariat avec l’USM Montargis basket-ball. Avec Daniel et Jérémy Yanez (président et entraîneur), les choses ont pris naturellement, puisqu’ils partent dans la même optique de développer le sport adapté. Les projets traînaient dans mon esprit depuis 2015. Là, les choses ont évolué avec mon établissement Adapei 45, foyer de la Grimbonnerie, à Villemandeur. Où j’exerce le poste de AMP (aide médicale psychologique).

Qu’en est-il du bilan de cette première opération « sport pour tous » ?

J’ai mis dix résidents en qualité de pratiquants ainsi que cinq spectateurs. Tous résidents en situation de handicap au foyer de la Grimbonnerie (Villemandeur). Les réactions ont plutôt été positives. Il y a eu des éclats de rire, de joie. Ils étaient super contents. On a mis ça en place avec la participation de jeunes de moins de 15 ans de l’USM Montargis basket, notre parrain pour les ateliers. Ces jeunes sont prêts à recommencer pour partager ces moments-là avec ces personnes en situation de handicap, en leur donnant de la joie. Une demi-journée très enrichissante aux yeux de ces jeunes de l’USMM basket-ball. Une belle leçon de vie, surtout que, parfois, on se plaint pour pas grand-chose, alors qu’eux, avec leur handicap, ils sont extrêmement heureux de jouer au basket avec d’autres personnes.

Quel est le projet de ce type d’actions ?

Le projet repose sur l’inclusion, l’implication de ces personnes en situation de handicap dans nos sections sportives. Montrer qu’ils sont capables de jouer un rôle dans nos clubs, en participant dans le bénévolat, en pratiquant, tout simplement, du sport. Éliminer les préjugés sur le handicap. Cela me tient à cœur. Généraliser le sport adapté, c’est notre cheval de bataille. Il faudrait pérenniser ces actions pour donner du sens, de la volonté à encourager le sport adapté et le handisport. Des partenaires nous ont apporté leur soutiens logistiques, financiers et alimentaires pour la réussite de cette première action. Je pense notamment à l’agence immobilière Guy Hoquet à Châlette, le restaurant Buon Appetito, à Villemandeur ainsi que le fleuriste « Fleurs et Créations » à Châlette. Les projets à venir vont dépendre de nos moyens.


 

COMMUNICATION DE LA BRASSERIE DES GLACES