Handball - Nationale 3 : Adriano Marlin (Montargis) : " Je ne retiens que la victoire de ce match...


Les Montargoises se sont imposées dans la douleur, samedi soir, aux dépens de l'Entente Connerré Vibraye 72 Le Mans (31-28). Parce que les joueuses d'Adriano Marlin ont failli perdre le contrôle de la situation en deuxième période, alors qu'elles excellaient au cours des 30 premières minutes de jeu. Avec une Stéphanie Gobet ô combien décisive dans sa cage (13 arrêts), en remplacement de Jade Dunis (blessée), l'USM Montargis a finalement su se tirer victorieusement de l'affaire sarthoise. Le coach montargois en parle.

Quel est votre sentiment à l'issue de ce laborieux succès ?

On se complique la tâche, nous-mêmes, sans faire offense à l'adversaire. Des choses simples à réaliser que mes joueuses ont eu du mal à mettre en application. J'avais demandé beaucoup d'engagement. Et cela a mis du temps à se voir. C'est un match où il ne faut retenir que la victoire.

Comment expliquez-vous le rendement moins convaincant de vos joueuses en deuxième période ?

Il faut un mental de vainqueur. Même s'il y a la fatigue, le mental doit toujours nous aider à nous surpasser. C'est un point essentiel dans la progression de l'équipe. Ça se travaille. Ça s'entretient. Donc, désormais, nous devons le travailler sans cesse.

Il existe encore des points à corriger dans ce groupe. N'est-ce pas ?

Il y a toujours des choses à corriger. Chaque joueuse doit faire son auto critique et venir aux entraînements avec l'objectif de corriger ce qui n'a pas été fait. Tout ça passe toujours par l'état d'esprit.

Fiche.

Montargis - Connerré Vibraye 72 Le Mans : 31-28. Mi-temps : 16-14. Buts. Pour Montargis : Batangouna (2), Benniou (9), Bonnaire (5), Desjardins (4), Lambert (1), Ondineme (3), Philippo (4), Tisba (3). Arrêts gardienne : Gobet (13). Classement N3. L'USM Montargis pointe à la sixième position (15 points). C'est le HBC Mamers qui domine ce championnat (21 points).

Agenda. Lors de la 8e journée en Nationale 3, les Montargoises se rendront, le 21 novembre, à l'Escale Orléans.



 

PUBLICITÉ