Handball (N3) - Sakina Benniou (Montargis) : « Nous sommes prêtes… »


C’est le grand week-end pour les Montargoises, elles qui, ce samedi (20h45), se dirigeront vers le Complexe sportif du Château-Blanc… Où elles promettent « l’enfer » à la SMOC Saint-Jean-de-Braye. Ce match d’ouverture de la Nationale 3 revêt un caractère glamour. Et si c’est la brillante Sakina Benniou qui le confirme…

Appelez-la… « la cigogne ». Parce que Sakina Benniou, la joueuse de 29 ans de l’USM Montargis (1,65 m), aura sillonné plusieurs destinations dans sa carrière de handballeuse. Du HB Toury (club formateur), à Fleury (pré-nationale, N1) et l’Escale Orléans (pré-nationale) en passant par Issoudun (N3) et Auneau (N3), l’arrière-gauche montargoise porte le maillot jaune et bleu depuis la saison dernière. Mais la pandémie aura falsifié les calculs de la jeune femme. « Cette crise sanitaire nous a pénalisé… ». Et c’est pour cette raison qu’elle ne préfère plus regarder dans le rétroviseur. Place à l’exercice version 2021 – 2022. À compter de ce samedi soir. Face à la SMOC Saint-Jean-de-Braye. Où évoluent quelques « copines » de Sakina Benniou. « Pas de sentiments sur le terrain… », sourit-elle. Interview.

Sakina, c’est le grand retour à la compétition, ce samedi soir. Dans quel état d’esprit se trouvent vos coéquipières ?

Le groupe se porte bien. Il dégage une réelle motivation, une grande détermination. L’équipe a bien travaillé pendant la période de préparation que l’on a bouclée avec une victoire à Semur-En-Auxois (25-16). Nous sommes prêtes aussi bien sur le plan physique que technique… On a hâte de commencer nos matches.

Vous démarrez la saison, à domicile, face à la SMOC…Une idée sur l’adversaire ?

J’imagine que la SMOC ne viendra pas à Montargis en touriste. C’est une bonne équipe qui compte certaines joueuses que j’ai côtoyées dans ma carrière. Ce sont des copines, à l’image de Pauline Goudiaby. Ce sont des gagnantes… Mais quand je rentre sur un terrain, à part mes coéquipières, je n’ai plus de copines (sourire). Montargis a des objectifs à atteindre cette saison.

Justement, vous avez décidé de jouer la montée. L’équipe est-elle assez armée pour atteindre cette ambition ?

Nous avons un collectif qui ne lâche rien. Je suis contente de travailler avec des joueuses qui se donnent à 2000%. Elles ont la rage de vaincre. Beaucoup de hargne. Je crois en elles. On s’est donné l’objectif de jouer la montée en N2. J’estime que l’on a les capacités pour le faire. On a une très bonne équipe de N3. Nous voulons réaliser une agréable saison et offrir des choses intéressantes à notre public. Dès ce samedi soir, d’ailleurs…