Football – National 3 : Le Montargois Tom Husson file à Montluçon…


C’est officiel, Tom Husson rejoint Montluçon, formation de National 3. Le désormais ancien milieu de terrain de l’USM Montargis a choisi d’évoluer sous d’autres cieux. Pourquoi ? Eléments de réponse (photo : Montluçon Football).

C’est donc définitivement fini entre Tom Husson et l’USM Montargis. « Avec le club, on n’a pas réussi à s’entendre. La solution était de partir… », a réagi Tom Husson. Lequel ne manque pas d’afficher un grain d’amertume. « J’ai vécu trois belles années à l’USMM. C’est un club auquel je me suis vraiment attaché… ». L’avenir de ce joueur de 22 ans s’inscrit désormais dans l’Allier. « Je suis arrivé, hier (ndlr : jeudi), à Montluçon. J’ai eu quelques échos sympas de cette ville… », a-t-il déclaré.

« Le discours du coach m’a convaincu… »

L’engagement de Tom Husson avec Montluçon intervient à, seulement, quelques heures de la clôture de la clôture des délais des mutations (15 juillet). « Tout s’est fait au dernier moment. Je suis content d’être là… », explique-t-il. Les contacts entre les deux parties remontent au moins de juin. « J’ai eu les premières touches en juin. Concrètement, je voulais jouer en N2. Il y avait des ouvertures… Mais cela ne s’est pas fait. C’est comme ça, c’est le football. Maintenant, je suis ici pour un nouveau challenge, un projet ambitieux. Le discours du coach (Fabien Croze) m’a convaincu… », appuie Tom Husson (1,87 m, 78 kg).

« Je recherchais des joueurs de son profil… »

Fabien Croze, l’ancien entraîneur des J3 Amilly, sera donc aux commandes de Tom Husson pour l’exercice 2021-2022. « Je recherchais des joueurs de son profil pouvant évoluer en 6, en sentinelle ou dans un milieu à deux. Tom (Husson) répond aux critères… », souligne Fabien Croze. La réserve de Saint-Etienne et celle de Clermont ou encore Thonon Evian Grand Genève constituent les grosses cylindrées en N3 groupe Auvergne-Rhône-Alpes. « Nous ferons avec nos moyens. Il est vrai que ce championnat est costaud, avec des équipes aux ambitions élevées… Nous viserons la première moitié du tableau… », concède Fabien Croze.