Football - National 3 : Deux raisons d'aller voir le derby Amilly - Montargis, ce dimanche


Vous hésitez à vous rendre sur le terrain du stade Georges-Clériceau, théâtre de la très bouillante confrontation, ce dimanche (15 heures), qui opposera Amilly à Montargis, en National 3 ? Deux bonnes raisons peuvent vous aider à prendre votre décision. Illustrations.


1. L'enjeu

Cet énième derby 100% Gâtinais revêt un caractère particulier. Car, au-delà du charme immortel qui symbolise ces retrouvailles, les deux équipes, mal en point au classement en National 3, ne se feront certainement pas de cadeaux. Amilly est la lanterne rouge de ce championnat (14e, 13 points). Au moment où Montargis, 11e (19 points), se bat pour éviter la dégringolade. Sept, c'est le nombre de journées restantes avant le verdict final de cet exercice 2021-2022. Deux équipes voire trois de N3 se retrouveront en Régional 1, la saison prochaine. Saint-Jean-le-Blanc, l'avant-dernier au classement (13e, 15 points), s'est incliné à domicile, hier soir, face à Montlouis (1-3). Ceci-dit, en cas de succès, cet après-midi, les Amillois de Guillaume Coquelin quitteront la dernière place. Les Montargois, de leur côté, auront les pieds à Amilly et... une oreille sur le match Châteauneuf (10e, 23 pts) - Déols (12e, 17 pts). Bref, ce duel Amilly - Montargis est incontestablement crucial...

2. Retrouvailles

Plusieurs joueurs, de part et d'autre, ont déjà porté les deux maillots : le vert et blanc des J3 Amilly, le jaune et bleu de l'USM Montargis. " C'est vrai que l'on se connait pratiquement tous, entre nous ", appuie Abou Thiam, attaquant montargois qui a évolué plusieurs années sous les couleurs amilloises. " De belles retrouvailles ", estime Melvyn Ravalet, le gardien des J3, lui qui fut pensionnaire de Montargis l'espace de quelques saisons. " Que le meilleur gagne...", glisse Ait-Bahadou, le capitaine amillois, malheureux absent lors de ce derby en raison d'une vilaine blessure. Les Amillois seront également privés des services de Geoffrey Ernoult (suspendu). Les Montargois de Patrice Colas, eux, seront au grand complet. En prime : du soleil annoncé, ce dimanche, sous le ciel du stade Georges-Clériceau, à Amilly...Que la fête commence !

 

PUBLICITÉ