Football - Guillaume Coquelin (Amilly ) : " On aurait préféré recevoir Déols, mais bon..."



Guillaume Coquelin aurait aimé croiser le chemin d'une grosse cylindrée... Il aurait également préféré recevoir lors de ce sixième tour de la Coupe de France. Mais le coach d'Amilly va, finalement, devoir répondre à un déplacement dans l'Indre le 30 ou 31 octobre. Où le FC Déols, le dernier de National 3, tentera de jouer le coup à fond face à Amilly, 10e en N3.

Cette opposition revêt clairement un caractère très incertain. " Oui, on aurait préféré jouer devant notre public ", esquisse Guillaume Coquelin, le technicien amillois. Geoffrey Ernoult et consorts avaient réussi à se défaire du piège pithivérien, dimanche dernier, au sortir d'une laborieuse qualification, aux tirs au but, pour le sixième tour de cette Coupe de France. " Le groupe a repris les entraînements dans une bonne ambiance. Ils se sont vite remis au travail. Déols ? Je ne veux pas donner de pronostics, car tous les matches de Coupe sont difficiles...", souligne Guillaume Coquelin. Les Déolois accusent le coup en ce début de saison, subissant trois revers, deux nuls contre zéro victoire. Sur le papier, les Amillois, à la lecture de ce classement de National 3, partiront avec un léger avantage... Parce que, détail édifiant, les coéquipiers du portier Melvyn Ravalet s'expriment nettement mieux en dehors de leur zone. Avec un seul succès, deux nuls, deux défaites, les J3 Amilly, privés de quelques joueurs clés, à l'image de son meneur de jeu Said Khais et du défenseur central Dylan Reindorf, ont tout de même montré beaucoup de caractère... De quoi faire d'eux, concrètement, un sérieux favori lors du sixième tour de la Cope de France. Mais il va falloir, avant, aller négocier un périlleux déplacement, ce samedi 23 octobre, en championnat, en terres orléanaises. Où la réserve de l'USO, 7e au classement, vise une confirmation après son éclatant succès, lors de la précédente journée, sur la pelouse du stade de Brouhot, à Vierzon (1-3).