Football - Guillaume Coquelin (Amilly) : " On a les atouts pour se maintenir en N3..."


C'est un Guillaume Coquelin à la fois frustré mais plein de confiance qui évoque la situation de son équipe, la lanterne rouge en National 3 (9 points, 2v, 3n, 8d).


À quelques jours de la réception du FC Ouest-Tourangeau (dimanche), le technicien des J3 Amilly revient sur les résultats peu flamboyants de ses hommes en championnat. Avant le verdict final, et pour s'éloigner du spectre de la relégation en Régional 1, les Amillois se trouvent dans l'obligation de faire mieux. Treize, c'est le nombre de journées qui restent à disputer (7 à domicile, 6 à l'extérieur). Guillaume Coquelin n'en a pas le moindre doute : " Si on reste sur la dynamique actuelle, on va se maintenir...".

La frustration née de la défaite à Châteauroux, dimanche, est-elle désormais oubliée ? C'est vrai que l'on a vécu un moment difficile. On perd sur la fin... C'est toujours rageant, frustrant. Vu la physionomie de cette rencontre, même le match nul aurait été une déception. On s'est déplacé à Châteauroux pour gagner. On a dominé au score et on s'est procuré des occasions nettes... Malheureusement, on s'est fait surprendre. On n'a pas su éviter la défaite. Je pense que l'on s'est trop exposé en créant des espaces. Mes joueurs voulaient à tout prix l'emporter. C'est vraiment cruel de perdre ce match ! Avec quatre défaites de suite, la situation devient peu rassurante. N'est-ce pas ? Oui, c'est la pire série de la saison. Mais paradoxalement, les choses évoluent positivement depuis le début de l'année 2022 contrairement à 2021, où j'ai vécu une période très compliquée due essentiellement aux blessés, départs et problèmes de mutations. Aujourd'hui, j'ai un groupe complet à l'entraînement... J'ai pu avoir du choix en termes de joueurs sur les deux derniers matches. C'est une première depuis le début de la saison. C'est positif. Il faut préciser que je dispose de joueurs qui sont à l'écoute, attentifs. Ils sont très impliqués dans le travail. Mais ça ne paie pas. Il y a des choses à régler, à revoir. On ne peut plus continuer comme ça. À perdre. Et à se contenter des matches nuls. Stop ! Pourtant, j'ai des joueurs qui n'ont pas l'état d'esprit à se contenter du minimum. Maintenant, il est temps qu'on le prouve. À treize matches de la fin du championnat, quelles sont objectivement vos chances de vous maintenir en N3 ? Il y a des indices qui me poussent à croire concrètement au maintien. On a les atouts pour le faire. J'ai vécu des saisons compliquées par le passé. On a toujours su s'en sortir... La motivation, le potentiel, ce n'est pas ça qui manquent dans mon groupe. Me concernant, j'ai toujours assumé mes responsabilités. Je pense que je n'ai pas été bon entre la période août et décembre 2021. J'ai été à côté de la plaque. Hormis en Coupe de France, je n'ai pas pu empêcher le navire à tanguer en championnat. J'assume ma partie de responsabilité. Pour le maintien, j'y crois. Je connais la qualité de mon groupe. J'ai confiance en mes joueurs...

 

PUBLICITÉ