Dans le Briarois, sorcières et magiciennes, le retour...


Comme l’Association Les Mills nous l'avaient promis, 10 nouveaux portraits de "grands-mères" accompagnés d'une petite phrase de leurs petites-filles seront exposés en mars dans toutes les communes de la Communauté de Communes Berry Loire Puisaye, autour de Briare et Châtillon-sur-Loire.

C’est un projet artistique, intitulé « Sorcières et magiciennes », qui nous fait découvrir avec tact le monde de la transmission entre les femmes, entre grand-mères, mères et petites-filles. Le principe : sur des panneaux sont présentés des portraits dessinés de femmes qui sont grands-mères accompagnés d’un témoignage apporté par leur petite-fille sous la forme « Moi, ma grand-mère m’a appris… ».


« Ma mémé m'a appris qu'il faut parler de tout aux enfants, du gai comme du triste, de la vie comme de la mort. » Jeannine Bardin, née Bongibault, 1925 / Elodie Dion, 1979 / Briare-le-Canal.


« Ma grand-mère m’a appris que la séparation entre le monde des morts et le monde des vivants n’est qu’illusion. » Marion Diane Auret, née Protheroe, 1920 / Nathalie Leroy, 1972 / Cernoy-en-Berry.


« Ma grand-mère m’a appris que la fantaisie rend heureux. » Renée Bailly, née Gaudichon, 1915 / Angeline Bailly, 1960 / Saint-Firmin-sur-Loire, Châtillon-sur-Loire.


« Ma grand-mère m’a appris à écrire dans un cahier les recettes qui valent le coup. » Mireille Abella, née Bernardin, 1940 / Camille Abella, 1992 / Saint-Firmin-sur-Loire.


« Ma grand-mère m’a appris que les vrais sentiments n’ont pas besoin d’être montrés. » Marceline Dancoine, née Bry, 1896 / Colette Baron, 1954 / Châtillon-sur-Loire.


« Ma grand-mère m’a appris qu’il vaut mieux exprimer sa colère que garder des choses sur le cœur. » Josiane Bongibault, née Guillot, 1957 / Lauren Bongibault, 2007 / Dammarie-en-Puisaye.


« Ma nounou m’a appris qu’il faut dire Je t’aime avant d’aller se coucher. Au cas où… » Mireille Brindelle, née Roussel, 1932 / Lolita Nardone, 1986 / Châtillon-sur-Loire.


« Ma grand-mère m’a appris à avancer sans me demander Ça se fait ou ça se fait pas. » Arlette Desplat, née Colas, 1935 / Marie Desplat, 1985 /Châtillon-sur-Loire.

 

PUBLICITÉ