Avec le Rotary Club de Gien Sully-sur-Loire, une voiturette électrique pour "se dépasser"...


En 2021, l’IME (Institut médico-éducatif) Chantemerle des PEP 45 (Association départementale des Pupilles de l'Enseignement Public du Loiret) et le Rotary Club de Gien Sully-sur-Loire ont fait cause commune pour aider des jeunes en situation de handicap à se rendre sur leurs lieux de stages de manière plus facile.


Pour réaliser leurs trajets, les jeunes faisaient en effet face à plusieurs difficultés : l’impossibilité de réaliser la distance en transport en commun ; l’insécurité en prenant le vélo ou le scooter (conditions météorologiques, cohabitation avec les autres véhicules) ; et donc, souvent, la dépendance aux parents ou éducateurs de l’IME.

Grâce à l’action de Florence André, présidente 2020-2021 du Rotary Club de Gien – Sully-sur-Loire, qui avait fait de l’aide à l’enfance la priorité de son mandat, et à la détermination des professionnels de l’IME emmenés par Roxane Durand, directrice, et Monia Chergui, cheffe de service, une voiturette électrique a pu être achetée.

La voiturette, une Citroën AMI mise en service depuis un mois à l’IME, a pu être présentée le jeudi 24 février aux membres du Rotary Club, Jean-Claude Martin, président 2021-2022, Florence André et Jean-François Guémann, qui avaient remis un chèque de 5500€ le 28 juin dernier à l’IME pour réaliser le projet.

Enzo, 19 ans, utilise cette voiturette dont l’autonomie de 50 à 80 km est suffisante pour ces parcours au quotidien : « J’habite à Coullons et la voiturette me permets d’aller dans l’entreprise de menuiserie où je fais mon stage à Briare ». Mais l’utilisation quotidienne du véhicule lui donne des idées : « Je veux passer mon code de la route et mon permis car on ne peut pas aller plus vite que 45km/h ».

 

PUBLICITÉ