Athlétisme - Gien Athlé Marathon, la vie reprend doucement mais surement...


Quel est l’état de santé du Gien Club Marathon, club qui dû, à l’image des autres structures, soufflé le chaud et le froid durant cette période de pandémie ? À priori, les signaux sont désormais au vert. « On sort de deux années sans vie… », confie Gérard Gauvin, président au GAM depuis onze ans. Le point.


D’aucuns ont accueilli avec énormément de soulagement la reprise de l’exercice sportif au sein des clubs locaux. C’est le cas du Gien Athlé Marathon. « On ne peut être que content de retrouver les terrains. La saison se passe de manière classique, même s’il faut faire avec une perte de licenciés, notamment pour ceux qui ne peuvent pas présenter de pass vaccinal », réagit Jérémy Bontemps, le vice-président du club giennois. À titre d’illustration : Gien Athlé Marathon compte aujourd’hui 212 inscrits contre 289 en 2020. « Le Covid nous a gênés… », regrette Gérard Gauvin, le premier responsable du club. Lequel tient à rassurer. « Tout le monde a repris. Tous les créneaux se font du lundi au dimanche… On essaie de faciliter, promouvoir les démarches pour inciter les gens à venir faire du sport chez nous ». Même son de cloche chez Jérémy Bontemps. « On se dirige vers un retour pratiquement à la normale dans la vie d’un club… », estime l’actuel président du comité du Loiret d’athlétisme.

Des ambitions à atteindre…

Le club giennois accueillera, le 29 mai, les championnats de France de marche athlétique. Cette compétition a dû être repoussée depuis deux ans, en raison du Covid-19. Ces championnats seront qualificatifs pour les championnats d’Europe qui auront lieu en août 2023, à Munich, en Allemagne. Gien Athlé Marathon organisera le 8 mai les régionaux interclubs. Le 11 septembre, les Giennois ont rendez-vous avec le semi-marathon, avec au menu trois distances : le 5, 10 et 21 km. « Un nouveau parcours sera proposé. Le départ sera donné à l’Esplanade du Berry (Gien) en direction de Poilly-lez-Gien. Les inscriptions seront ouvertes en principe courant avril… », note Jérémy Bontemps.

Dix éducateurs, affluence dans toutes les catégories…

Le club d’athlétisme de Gien du président Gérard Gauvin dispose de dix éducateurs. « On arrive à satisfaire la demande… », se satisfait l’homme de 60 ans. L’école d’athlétisme, les poussins, les benjamins, les minimes, les cadets, les juniors, les seniors et enfin les masters, telles sont les catégories proposées au sein de la structure en question. Une activité appelée « Athlé Fit » a été lancée en novembre dernier. L’objet de l’opération : encourager à la pratique physique, la remise en forme et le sport santé. Elle se pratique tous les lundis au sein du Gien Athlé Marathon, de 18 heures à 19h30).

Quentin Chenuet champion de France cadet de marche…

Quentin Chenuet, bientôt 17 ans, jeune espoir du Gien Athlé Marathon.


C’est à Rennes, il y a deux semaines, que le jeune cadet Quentin Chenuet fut sacré champion de France de marche athlétique (5km). « C’est le fruit du travail, de l’investissement… », glisse celui qui fêtera ses 17 ans le 29 mai prochain. « Quentin est passionné de son sport depuis tout petit. On a essayé de l’inscrire au foot, mais il a préféré l’athlétisme… », explique Guillaume Chenuet, le père. C’est Sébastien Bontemps, licencié au Gien Athlé Marathon, « qui m’a transmis le virus. Je l’ai vu sur la piste. J’ai accroché. Il m’a aidé, motivé », souligne Quentin, lui qui est scolarisé au lycée Voltaire, à Orléans. « Cela me permet d’être au Pôle espoir. Je suis coaché par Aymeric Lacombe (il a pris part aux mondiaux de marche en 204). Il me suit de manière permanente. Je progresse », se satisfait celui qui lorgne sur des études de Droits. « Quentin est persévérant. Il va jusqu’au bout… », dit Guillaume Chenuet. Prochain objectif de l’athlète giennois : « Les championnats d’Europe cet été en Israël ». Un nouveau chalenge est désormais en route…


Contact. 07.80.53.74.37. gienathle@orange.fr.


 

PUBLICITÉ