Agglo montargoise - La flamme olympique pourrait passer par le montargois en 2024


Il s'agit réellement d'une probable concrétisation. La flamme des Jeux Olympiques de Paris 2024 pourrait traverser ou s'arrêter dans l'agglomération montargoise. Le département du Loiret s'est, en effet, porté candidat pour figurer dans le parcours de la flamme olympique qui traversera la France en 2024. 90 départements ont émis le même souhait. C'est le COJO, le Comité d'organisation des Jeux olympiques d'été 2024, qui tranchera durant le premier trimestre de l'année 2022.


C'est au cours d'une réunion de travail, à l'initiative du Département, organisée le mardi 30 novembre, à Châteauneuf-sur-Loire, que la candidature loirétaine est devenue officielle. " On a été informé que le Département allait candidater pour être ville-département étape dans le cadre du parcours de la flamme des Jeux Olympiques 2024...", explique Damien Lubac, le responsable de la politique sportive à l'agglomération montargoise. Et d'ajouter : " Le COJO propose à chaque département que la flamme passe sur son territoire...". Le Comité d'organisation des Jeux olympiques d'été 2024 verrait d'un bon oeil le passage de la flamme olympique dans toutes les villes labellisées Terres des Jeux 2024... " Si le Département du Loiret est retenu, la flamme pourrait passer ou s'arrêter dans l'Agglo montargoise. Il y a de très fortes chances. Nous avons fait preuve de beaucoup de détermination, de dynamisme, ces derniers mois, grâce à nos actions dans le but de promouvoir nos belles installations sportives labellisées… Notre mission consiste à séduire, convaincre les délégations internationales à choisir nos équipements comme lieux d'entraînements lors des JO de 2024...", défend Eric Godey, vice-président, chargé des sports à l'Agglo montargoise.



Damien Lubac, responsable de la politique sportive et Éric Godey, vice-président, chargé des sports, à l’agglomération montargoise.


" Voir la flamme chez nous serait une jolie récompense…"

Eric Godey en est convaincu. " Nous avons entamé un travail de fond avec nos partenaires, à savoir les villes de l'Agglo, notamment, Montargis, Châlette, Amilly, ainsi que les différentes associations sportives. Nous travaillons main dans la main pour que l'on puisse avancer concrètement dans notre volonté de marquer le coup lors des JO 2024… Voir la flamme chez nous serait une jolie récompense ", souligne l'élu aux affaires sportives. Même son de cloche chez Damien Lubac, lui qui met l'accent sur " l'impact à la fois sportif, social, économique et promotionnel. Recevoir la flamme olympique puis des équipes nationales dans nos sites sportifs de l'Agglo serait une formidable mise en valeur territoriale....". Six sites sont prêts pour faire office de centre de préparations lors des JO de Paris 2024 : À Montargis : gymnase du Puiseaux (handball), stade Champfleuri (rugby), stade Maurice-Béraud (football), gymnase Jacques Neveu (Cercle Pasteur). À Amilly : le Dojo (arts martiaux). Châlette : piste BMX (cyclisme). " Il n'y aucun doute, on est le territoire qui se bouge le plus sur le département… L'Agglo montargoise est un véritable territoire sportif. Dans nos opérations de promotion de nos équipements sportifs, nous insistons sur la qualité de vie existante : l'eau, l'air, la forêt, etc...Venir faire une préparation chez nous, c'est du confort ", appuie Damien Lubac. Lequel annonce la pérennisation de " la flamme dans l'AME ", opération de séduction des installations sportives de l'Agglo, dont la première édition a eu lieu le 23 juin dernier. " Elle sera rééditée, fin juin, jusqu'en 2024...", garantit Eric Godey.


 

PUBLICITÉ