Éric Godey, vice-président, chargé aux sports, à l’Agglo : « L’Agglo a des projets en perspective… »


Plusieurs projets sportifs se promènent dans les bureaux de l’Agglomération montargoise. Les Jeux Olympiques 2024 (Paris) ne laissent guère insensibles les responsables politiques locaux. Le Vélodrome de Montargis pourrait, lui, renaître de ses cendres… Vers une nouvelle étape Paris-Nice, dans le Montargois ? Le « sport santé », les aides aux associations… Éric Godey, le vice-président, chargé aux sports à l’Agglo, en parle. Interview

Six sites sportifs de l’Agglo montargoise ont été retenus pour, éventuellement, faire office de Centres d’entraînements des délégations internationales lors des JO 2024. Une bonne première étape, n’est-ce pas ?

En effet, la piste BMX de Châlette, le dojo d’Amilly (taekwondo, judo) ainsi que les infrastructures situées à Montargis ; le gymnase du Puiseaux (handball), le stade Maurice-Béraud (football), le stade Champfleuri (rugby à 7) et enfin le gymnase du Cercle Pasteur (gymnastique), ces six sites ont été retenus pour accueillir des équipes nationales lors des JO. L’Agglo est fière de figurer sur la carte nationale. Il s’agit, là, d’une preuve sur la qualité de nos équipements. Maintenant, ce n’est que la première étape. Le chemin est encore long pour convaincre des nations à choisir nos infrastructures.

Justement, quelle sera la prochaine étape ?

Un catalogue va être remis à l’ensemble des délégations internationales. Nous y figurerons. Ensuite, c’est justement aux délégations internationales de trancher. On en saura davantage en 2021. En tout cas, l’Agglo mènera des opérations au niveau des clubs pour les accompagner, les encourager à se rapprocher de leurs fédérations pour booster nos candidatures. Certains clubs locaux ont quelques pistes. Certaines nations ont de bons rapports avec nos clubs. Ils se connaissent. Puis, l’Agglo mènera des actions au niveau des écoles pour la semaine de l’Olympisme (en février 2021). En tout cas, nous sommes conscients de la chance qui se présente, à savoir la possibilité de recevoir des équipes nationales chez nous. Une nation par piste, ce serait parfait. Sinon, on essaiera de convaincre une ou deux équipes à opter pour nos centres d’entraînements.

L’Agglo aurait décidé de rénover le Vélodrome de Montargis (cyclisme). Confirmez-vous cette information ?

Ecoutez, je confirme qu’il y a une réflexion à ce sujet. Pas plus. Nous allons former un groupe de travail pour définir une feuille de route. Nous avons quelques idées pour la mise aux normes de ce site historique, malheureusement en voie de dégradation. Le but serait de le redynamiser. Nous ne voudrions pas que ce Vélodrome soit uniquement dédié à la pratique du cyclisme. Nous allons réfléchir à d’autres pistes. Ce vélodrome pourrait être un site mixant plusieurs activités, d’ordre sportif, culturel, scolaire et autres. Encore une fois, ce ne sont que des idées. Nous y travaillons…

Le Paris-Nice pourrait revenir dans le Montargois, l’année prochaine. L’Agglo va-t-elle postuler pour accueillir une étape ?

Tout à fait. L’Agglo souhaite accueillir une arrivée et un départ. Nous avons eu, à plusieurs reprises, l’opportunité de recevoir des étapes de ce Paris-Nice. Les responsables d’ASO (l’organisateur de ce Paris-Nice) connaissent l’Agglomération montargoise et son potentiel. Nous allons apporter nos arguments pour que le Montargois soit, une nouvelle fois, une terre sportive de France.

L’Agglo se projetterait, également, sur le mode de fonctionnement des subventions au profit de ses associations sportives. Est-ce vrai ?

L’Agglo va, en effet, retravailler les critères des aides allouées aux clubs sportifs. Jusque-là, ces aides ne concernent que les sports olympiques. Nous voulons revoir cette politique. Un groupe de travail étudiera la possibilité d’élargir ces subventions. Je pense, par exemple, au club de ju-jitsu des J3 Amilly. Cette structure dispose d’un palmarès international extraordinaire. Pourquoi n’allons-nous pas apporter un soutien financier. Et il y a bien d’autres exemples.

Le « sport santé sur ordonnance » est également le cheval de bataille de l’Agglo…

Effectivement, nous avons eu des retours très positif. Le « sport santé sur ordonnance » se développe. Maintenant, ce serait bien que d’autres sections intègrent le projet…

Vélodrome de Montargis. Ce site de cyclisme, appartenant aujourd’hui à l’Agglomération montargoise, a été inauguré le 2 août 1924. Ce site a échappé, à plusieurs reprises, à des éventuelles démolitions. Depuis quelques semaines, l’idée de redonner du charme à ce lieu mythique du Montargois revient avec insistance. « Il existe une avant réflexion d’aménagement de ce Vélodrome. Mais pas que pour en faire un lieu sportif… C’est un bel endroit », a réagi Jean-Paul Billault, le président de l’AME et Rives du Loing.

PUBLICITÉ