• Jean-Paul Billault

Une rentrée masquée, pour ne pas se voiler la face !


On redoutait cette rentrée avec le retour de l’épidémie (mais elle nous a jamais quitté…), on y est donc ! Les chiffres du Loiret, à quelques jours de retourner à l’école ou au travail, nous disent que « le virus circule activement parmi nous » comme dirait le ministre de la Santé.

Pas besoin de chercher le ou les responsables de la hausse des contaminations : c’est nous tous, jeunes et vieux, pendant cet été étrange, de longues semaines d’attentes durant lesquelles on n’a jamais trop bien su se comporter. Certains ont fait la fête -enfin la récré post-confinement ! - en se disant qu’à la rentrée on aurait bien le temps de porter le masque. D’autres se sont « terrés », entre amis proches et en famille, et ne sont sortis, masqués, que pour faire les courses… Enfin il y a ceux qui travaillaient, plus ou moins masqués, plus ou moins obligés d’être masqué… et qui ont fini « plus ou moins » contaminés dans des clusters dits « professionnels » au début de l’été. Avec les derniers chiffres, plus personnes ne peut se voiler la face. Avec la rentrée c’est « masque pour tout le monde », et il va falloir s’y habituer ! Suivre individuellement et collectivement les règles sanitaires pour continuer à vivre et travailler presque normalement, ce n’est plus une option, plutôt une obligation. Un ami retraité, qui se considère à risque et qui a toujours porté le masque, résume sa situation : « il vaut mieux être masqué que confiné, confiné que décédé ! Alors pour moi le choix est vite fait ! »

Certains n’ont pas attendu pour apprendre à appliquer des règles sanitaires strictes afin de continuer à envisager l’avenir. Je pense aux bénévoles des clubs sportifs, mais aussi aux artistes et organisateurs d’événements. Qu’ils en soient ici remerciés ! Grâce à eux, cette rentrée sera peut-être moins pénible qu’on pourrait l’imaginer.

CONTACT PAR MAIL

servicecommercialgbs@leseditionsduconnecte.fr

PAR TÉLÉPHONE :

07 70 60 61 06