• Lyes Baloul

Jean-Philippe Charpentier (président du CSM Sully) : "Le club a plusieurs projets qu'il sou


Le club de rugby de Sully est entre de bonnes mains. Le mérite revient aux dirigeants, bénévoles et supporters qui ont, sans cesse, veillé au grain pour que cette structure de 130 licenciés atteigne ses objectifs. Un homme est considéré, aujourd’hui, comme le « porte drapeau » du ballon ovale sullylois. Il s’agit de Jean-Philippe Charpentier, le président. L’homme de 61 ans, connu pour son hospitalité et son savoir-faire, affute ses armes et entend concrétiser ses projets. Le CSM Sully veut désormais regarder vers le haut. Reportage.

Son téléphone ne s’arrête plus de sonner. « On préparer la saison prochaine », explique Jean-Philippe Charpentier. Le président de la section rugby du CSM Sully s’active à vitesse grand V. « On travaille sur les licences, les mutations, les projets à cibler… ». Et ce sera une année charnière, à en croire le premier responsable sullylois. Illustration : l’équipe seniors, vitrine d’un club évoluant en Régionale 3, ne veut plus cacher ses ambitions. « Nous souhaitons atteindre le niveau supérieur. Si on parvient à le faire cette année, ce sera très bien. Sinon, on préparera le terrain pour réaliser cet objectif, la saison prochaine », appuie Jean-Philippe Charpentier. Jouer les premiers rôles et ne plus faire seulement de la figuration est, en d’autres termes, la consigne de la direction. « Mais nous ne voulons pas de pression. Le plaisir avant tout. L’équipe seniors sera renforcée par nos jeunes, cette année. Cette politique se poursuivra lors des années à venir… », indique le président sullylois.

Thierry Rousseau aux commandes des seniors

Jean-Philippe Charpentier ne tarit pas d’éloges à l’égard de Thierry Rousseau, le coach de l’équipe seniors, en Régionale 3. « Il connaît son boulot. C’est quelqu’un qui respire le rugby. Il est apprécié par ses joueurs… ». L’entraîneur sullylois, 48 ans, a arrêté sa carrière de joueur, il y a seulement trois ans. « Il aurait pu continuer. Mais la fédération a durci les capacités médicales pour pouvoir jouer plus longtemps… », explique Jean-Philippe Charpentier.

L’entente avec le club de Châteauneuf en cadets et juniors

Cette entente concerne les cadets et juniors. Et elle s’étale jusqu’en école de rugby. « Ce projet me tient à cœur. J’ai un regard très attentif sur les jeunes. On tablera sur un maintien de nos cadets et juniors en rugby à 15 (niveau régional)… », souligne le premier responsable du CSM Sully. Les U16 sont coachés par Vincent Charpentier au même moment où Jean-Pierre Dabard veille sur les U19. « Ce sont des jeunes joueurs potes qui composent ces deux catégories. Ils s’amusent, avancent ensemble. C’est vraiment agréable de voir leur état d’esprit. Ils sont en train de remplir leur boîte à souvenirs. Et s’ils le font c’est parce qu’ils en ont envie… », insiste-t-il. Et d’appuyer : « Ces jeunes vont se rappeler de tous ces bons moments passés sur le terrain. Dans quelques années, ils vont se dire : qu’est ce que l’on était bien ! ».

Des efforts sur l’école de rugby…

Le boss du club de rugby de Sully ne le cache pas. « Il faudra que l’on travaille davantage sur l’école de rugby. Nous accusons un trou sur les catégories U8 et U10. Le rugby est conçu, chez certains parents, comme une discipline dangereuse… ». D’ailleurs, le CSM Sully appliquera prochainement un programme qui reposera sur des interventions au sein des établissements scolaires. « Le but est d’expliquer les valeurs de ce sport, d’en finir avec les mauvaises idées reçues et d’attirer les enfants… », éclaire Jean-Philippe Charpentier. L’école de rugby du club sullylois concerne les enfants dont l’âge varie entre 8 et 14 ans. Sébastien Mauguen en est le responsable.

Le rugby féminin en entente avec Montargis, le rugby à 5 en transcendance

Jean-Pierre Charpentier en est satisfait. « Nous sommes en entente avec le club de Montargis, chez les féminines. Nous travaillons en parfaite collaboration et les choses se passent très bien… ». Cette catégorie évolue au niveau régional. Le rugby à 5, voilà l’autre cheval de bataille des Sullylois. « Il s’agit d’un rugby sans placage. C’est mixte. On peut venir jouer dès l’âge de 14 ans. Nos portes sont grandes ouvertes pour une garantie de passer un moment agréable… », assure le président de Sully, club qui se veut désormais ambitieux.

PUBLICITÉ