Nationale 3 : La Montargoise Maïlys Delande, la bonne… adresse !

24/06/2020

Son sourire ne quitte pas son visage. C’est pourquoi Maïlys Delande est une joueuse estimée du côté des handballeuses de l’USM Montargis. Au poste de pivot, la fille de 24 ans (1,63 m) veille au grain. Niakalin Sissoko, la coach de l’USMM (N3), place sa confiance en sa numéro 8. « On est capable de réaliser la montée en N2 ». Et si c’est Maïlys Delande qui le dit !

 

24 printemps. Et des rêves plein la tête. Toujours la même joie de vivre. Le même intérêt pour son club de cœur. L’USM Montargis. « C’est très agréable de vivre cette aventure avec l’ensemble de l’équipe… », sourit Maïlys Delande. Le handball, ce sont ses deux frères qui l’ont « contaminée ». Arnaud et Matthieu. « Avec deux « T » s’il vous plaît ! », exige-t-elle. Parce que l’adresse, la précision, ce sont des mots clés aux yeux de celle qui a débuté le handball à l’âge de 13 ans. « À l’USM Montargis ». Club qu’elle quitte à l’âge de 18 ans. « Pour des études ». À Tours, précisément. « Mais je continuais à jouer au hand, avec l’équipe universitaire en fac de médecine ». Au bout de deux ans, la Montargoise, née à Gien, se dirige vers une nouvelle branche. « J’intègre le STAPS d’Orléans ». Pour préparer un diplôme de kiné. Et de rejoindre le club de la SMOC Saint-Jean-de-Braye. 

 

Un retour au bercail depuis deux ans…

 

2018. Des stages d’études se présentent du côté de Montargis. Maïlys Delande ne se pose pas de questions. Elle saute sur l’occasion. La joueuse de 24 ans achèvera, d’ailleurs, ses études en juillet prochain. « Je vais devenir psychomotricienne », informe-t-elle. C’est depuis la saison dernière que le pivot local est de retour à la maison. « C’est clair, retrouver le gymnase du Puiseaux a été un réel bonheur. Montargis me manquait. Ce retour m’a fait beaucoup de bien… ». Et le grand bien de l’USM Montargis. « Maïlys (Delande) est une vraie battante, une superbe défenseuse, un bon pivot. Elle a un fort impact sur et en dehors du terrain. C’est une joueuse très écoutée. Ce sera mon bras droit », appuie Niakalin Sissoko, la coach montargoise, en Nationale 3. Des compliments qui ne laissent guère insensible la joueuse gâtinaise. « Niakalin (Sissoko) est basée sur le mérite. C’est une coach sérieuse, elle rigole avec nous. Elle nous booste, fait progresser. J’ai adoré la mentalité », glisse Maïlys Delande. Celle-ci sera promue capitaine de l’équipe, en N3, au démarrage de l’exercice 2020-2021, en remplacement de la toute récente « retraitée », Emilienne Maury. 

 

« On a le potentiel pour monter »

 

Niakalin Sissoko ne l’a pas caché, ces dernières semaines. « Notre objectif sera la montée en N2 ». Et ça tombe à point nommé ! Parce que sa numéro 8 l’entend de cette oreille. « On est capable de le faire. J’y suis favorable. On a passé une très bonne année. Le groupe a gagné en confiance, en maturité. On a montré que l’on avait beaucoup de mental. Un groupe soudé. Je pense que l’équipe sera plus forte l’année prochaine… », estime-t-elle. À titre individuel, Maïlys Delande se satisfait d’avoir gagné en condition physique. Merci qui ? « C’est grâce à Niakalin (Sissoko) », conclut-elle. Le sourire au visage ! 

 

 

 Tél : 06 66 94 21 42

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr