Fédérale 1F : Le Rugby Club Gien Briare, une montée historique et de longs voyages attendus !

23/06/2020

Les féminines du Rugby Club Gien Briare, surnommées les « Liger’Hyènes », sont entrées dans l’histoire en assurant une montée historique en Fédérale 1, au sortir de la saison 2019-2020. Les poules de ce championnat sont désormais connues. Les joueuses du RCGB voyageront loin. 

 

Le club féminin du Rugby Club Gien Briare évoluera en Fédérale 1, troisième division du rugby à XV français. « C’est une fierté pour le club. C’est l’aboutissement du travail effectué par les porteurs de ce projet. On a prouvé que les filles ont leur place dans le rugby. Cette montée a été acquise grâce aux bonnes volontés des dirigeants… », explique Sébastien Montaigu, l’entraîneur de la formation féminine du RCGB. Celui-ci est secondé par Geoffrey Passot. La fédération française de rugby a communiqué la composition des poules pour l’exercice 2020-2021. Et le moins que l’on puisse dire est que les protégées de Sébastien Montaigu vont devoir effectuer de longs déplacements, dans la poule 4 : Stade Bordelais, CA Périgourdin, Stade Rennais, Evreux AC, Pays d’Auray Rugby, ASM Romagnat, CA Briviste Corrèze. « On jouera également Joué-lès-Tours, un match qui sera un derby », précise Sébastien Montaigu. 

 

Deuxième représentant de la région Centre-Val de Loire !

 

Le Rugby Club Gien Briare est le deuxième représentant du rugby féminin de la région Centre-Val de Loire. Le seul, dans le Loiret. « J’avais un groupe d’une trentaine de joueuses, la saison dernière, dont 25 avec un potentiel à évoluer en équipe première. À présent (23 juin), une quinzaine de joueuses sont prêtes à repartir avec nous. Avec les études, c’est compliqué de savoir où certaines vont atterrir. Notre parcours de formation ne laisse pas indifférents les clubs évoluant au niveau supérieur. Nos joueuses attirent les regards, forcément. Maintenant, si une joueuse affiche une volonté de faire une carrière professionnelle, je ne la retiendrai pas. Notre club ne dispose pas de gros moyens… », éclaire Sébastien Montaigu, entraîneur de 39 ans qui s’assoira, pour la 3e année, sur le banc du RCGB féminines. 

 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr