L'AlTICiné ouvre ses portes le lundi 22 juin. Reportage dans les coulisses d'une réouverture minutieusement préparée.

20/06/2020

Paris est en zone verte, les cinémas de l'hexagone vont donc rouvrir, avec des règles strictes pour respecter les consignes sanitaires. À L'AlTICiné de Montargis, comme pour les salles de Dampierre-en-Burly et de Gien, dirigées par Martine Nicolas,  c'est le branle-bas de combat. Comment va s'opérer cette rouverture ? Le 22 ce sera à Montargis, le 24 juin à Gien et le 26 juin à Dampierre. Réponse dans ce reportage.

Mercredi 17 juin, 15 heures. Treize employés des cinémas de Montargis, Dampierre-en-Burly et Gien, sont réunis dans le grand hall désert de l'AlTICiné. Pour certains c'est la première fois qu'ils se rencontrent, car en temps normal ils travaillent en roulement pour assurer le fonctionnement des salles. Face à eux Martine Nicolas, la directrice. Elle leur expose toutes les règles qu'ils devront respecter et faire respecter pour la réouverture des salles. Et elles sont nombreuses ! Quatre semaines de préparations ont été nécessaires pour que le public puisse être accueilli dans les meilleures conditions. "Notre enjeu est à la fois sanitaire et bien sûr aussi économique", explique Martine Nicolas. "Nous avons des règles strictes qui ont été préparées par la Fédération nationale des cinémas français. Par exemple nous allons appliquer la règle d'un fauteuil sur deux. Automatiquement ça divise la jauge de 50%. Nous passons à Montargis d'une capacité de 1500 places à 750. Les recettes sont donc diminuées d'autant, alors que nos charges sont toujours les mêmes. Mais l'important c'est de rouvrir, de rassurer notre public pour qu'ils puissent reprendre plaisir à aller au cinéma."

 

Vous pourrez vous faire une toile en amoureux, côte à côte...

 

La règle d'un fauteuil sur deux s'applique bien sûr au spectateur qui viendrait seul, et qui se retrouverait donc à distance d'un autre spectateur, avec un siège libre à sa gauche et à sa droite. Pour les spectateurs qui viendraient en couple, ou en groupe de 10 personnes maximum, ils ont le droit de s'asseoir côte à côte, mais un siège libre est laissé libre de chaque côté des sièges qu'ils occupent.

Pendant que les consignes sont données des ouvriers mettent en place les parois de protection transparents devant les caisses du cinéma. "On ne lésine pas sur tous les moyens de protection", explique Martine Nicolas. "Toute la profession sait que nous devons mettre en confiance notre public et je sais qu'il faut être attentif à chaque détail".

 

Les consignes et mesures mises en place

 

- Un sens de circulation est mis en place pour éviter le croisement des spectateurs. Désormais, une fois le film terminé, les spectateurs seront invités à utiliser les sorties de secours pour quitter la salle.

 

- Dans chaque salle Il n'y aura que 3 séances par jour au lieu de 5. "Entre chaque séance la salle sera vide pendant au moins 30 minutes", explique Martine Nicolas, "ce qui permet de nettoyer la salle et de renouveler complètement l'air en 20 minutes".

 

- Dans les files d'attentes les règles de distanciation seront bien sûr appliquées et le port du masque conseillé. Du gel hydro alcoolique est à votre disposition au point contrôle. À noter que les spectateurs ne pourront plus disposer du programme sur papier qui était mis à disposition à l'extérieur du cinéma, mais qu'ils pourront le récupérer en caisse. 

 

- Pour prendre ses billets il est recommandé de privilégier les réservations en ligne ou sur place à la borne, ainsi que le paiement CB sans contact.

Voir sur : www.alticine.com

 

- Pour les personnes qui ont une carte d'abonnement ou des chèques cinémas (par les C.E.), les échéances sont prorogées de 104 jours.

 

Une équipe et un équipement en ordre de marche

 

"La fermeture le 14 mars a été brutale", confie Martine Nicolas. "Mais pendant toute la durée de fermeture nous avons continué à vérifier et faire tourner le matériel. Tous les projecteurs ont au moins fonctionné pendant 1H30 chaque semaine pour être sûr qu'ils soient pleinement opérationnels à la rouverture."

 

Question programmation la directrice reprend l'actualité cinématographique "là où on en était le 14 mars" avant de pouvoir disposer de nouveaux films dans les prochaines semaines. "Des films qui venaient de sortir début mars commençaient à bien marcher avant la fermeture. Les spectateurs qui n'ont pas pu les voir vont pouvoir les découvrir pendant au moins 9 jours. C'est important pour la bonne marche du secteur du cinéma". Et de conclure : "Nous faisons le maximum dans des conditions pas évidentes, et nous espérons que les spectateurs nous soutiendront en venant nombreux. Le cinéma en salle c'est un plaisir de nouveau possible !"

 

CONTACT : 06 66 94 21 42 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr