Le château des Pêcheurs à La Bussière est ouvert et se réinvente, en espérant des jours meilleurs

31/05/2020

Il allait ouvrir pour le printemps, et déjà tous les habitants de la région se réjouissaient d’aller « chasser » les oeufs de Pâques dans son vaste parc. Le château des Pêcheurs à La Bussière est resté fermé, et ses propriétaires « enfermés » dans leur château, presque comme tout le monde. Mais pour eux, tout de suite, c’est l’inquiétude qui a prédominé… en voyant disparaître de jour en jour près du tiers du chiffre d’affaire annuel ! Pour autant Laure et Bertrand Bommelaer, les propriétaires du château, n’ont pas baissé les bras. Et cette période étrange leur a même donné des idées et des opportunités, pour « se réinventer ».

 

« C’est sûr, au début on était sidéré », raconte Laure Bommelaer. Son arrière grand-mère avait planté des roses dans le jardin au début du siècle -et elles sont toujours là !-, et son arrière-petite fille ne pensait pas qu’un jour un événement aussi soudain allait empêcher les visiteurs de venir les admirer. « Mais on a fait face », raconte la propriétaire, « et surtout nous avons été soutenu par le département et Tourisme Loiret. Pendant le confinement, grâce à eux j’ai même été formé en ce qui concerne la communication numérique. Et ça c’est quelques chose que je n’avais jamais pris le temps de faire ».

 

Dès le déconfinement les portes du jardin du château se sont rouvertes, avec tous les gestes barrières obligatoires bien sûr. « J’ai annoncé notre réouverture sur les réseaux sociaux et là j’ai eu 14000 « personnes touchées » sur facebook. Ça fait réfléchir… Et les premiers visiteurs sont arrivés. Les habitués trop contents de venir nous voir de nouveau, mais également des personnes de région parisienne ou du Loiret. Une famille  venue d’Orléans avec quatre enfants a passé une journée complète dans le parc… Ils ont apprécié leur déconfinement ! » 

 

Pour les responsables du château de la Bussière, comme pour d’autres acteurs de sites touristiques du Loiret, ce « temps COVID-19 » a créé un choc, mais il a aussi peut-être permis d’ouvrir une réflexion sur le tourisme dans nos territoires. « C’est sûr, il faut se réinventer », confirme Laure Bommelaer. « La notion d’accueil, les activités à proposer, tout doit être penser pour faire venir chez nous un public à la fois loin et proche de nous, dans un rayon de 100 kilomètres… » La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui ce rayon de 100 kilomètres autour de chez eux, les Français le connaissent mieux depuis le déconfinement. Et à La Bussière, à la croisée des chemins entre le Giennois, la Puisaye et le Gâtinais, les propriétaires du château ont toujours cru que leur site touristique avait de l’avenir. Et c’est peut-être maintenant !

(Et pour découvrir, les jardins extraordinaire du château, vous n’avez qu’à tourner la page…)

 

Contact Tél : 06 66 94 21 42 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
Visuel_le_connecté.jpg
VISUEL CODE'N'GO .jpg
Capture d’écran 2020-08-31 à 14.22.45.
Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr