Nationale 3 : Niakalin Sissoko et l’USM Montargis viseront la montée la saison prochaine

19/05/2020

Ce n’est plus un secret. Les handballeuses montargoises joueront la montée à tout va lors de la prochaine saison. L’équipe qui sera dirigée, pour la deuxième année consécutive, en Nationale 3, par Niakalin Sissoko mettra les bouchées doubles afin de se hisser à l’étage supérieur. 

 

La direction de l’USM Montargis, à sa tête Francis Perrier, le président, a dû déployer toute son énergie pour redresser le club sur le plan financier. Cette structure a été contrainte de repartir de zéro pour enfin retrouver des couleurs. Alors qu’une crise aigüe rodait autour du club, les dirigeants finissaient par opter pour un choix catégorique :  il a fallu quitter volontairement le niveau de Nationale 1 pour se retrouver deux étages en-dessous (N3), et ce, pour supporter la surcharge financière et sportive. Le temps aura-t-il finalement donné raison aux responsables montargois ? Sans aucun doute. Parce que, trois ans plus tard, la situation a nettement évolué du côté du gymnase du Puiseaux. Le club de handball de la Venise du Gâtinais est désormais remis sur les bons rails…

 

Un retour aux affaires pour la saison 2020-2021

Preuve du changement de cap au sein de l’USMM : les ambitions sont désormais revues à la hausse. Et la déclaration de Niakalin Sissoko, la coach, ne fait que confirmer le passage à la vitesse supérieure de la direction montargoise. « Notre objectif premier sera la montée en N2. Je ferai tout pour l’atteindre… », appuie-t-elle. Dit autrement, Francis Perrier et son équipe dirigeante ont préparé le terrain ces dernières années en appliquant une feuille de route basée sur une nouvelle politique : travailler à long terme, se montrer patient, miser sur le produit du cru et… regarder au final vers le haut. L’USM Montargis a déjà fait parler d’elle lors de l’exercice 2019-2020, lorsque les jeunes féminines des moins 18 avaient conclu leur parcours à la troisième place en… championnat de France. L’équipe entraînée par Laurent Adam aura séduit, conquis les cœurs. « Elles nous ont régalé…Franchement ! », jure Alain, un supporter. Cette année-là, celle qui s’est terminée avant la limite suite à la crise sanitaire liée au Covid-19, restera celle du courage… Le courage de toute une équipe. Le courage de la direction d’engager une formation dans la cour du gratin U18 de France. Cette année-là, 2019-2020, restera celle de l’apprentissage. Les seniors de l’USMM, menées par un groupe jeune encadré par quelques cadres, ont quitté la scène la tête haute. Une troisième place en Nationale 3 et des enseignements… « C’était une saison riche en émotion, une saison intéressante sur le plan sportif… », appuie en permanence Niakalin Sissoko, la coach. Celle-ci a accepté de prolonger sa mission sur le banc, la saison prochaine. « Il faudra poursuivre le travail, faire progresser davantage les filles… », explique l’ancienne joueuse montargoise. Une coach, une amie et parfois… une maman. Voila à quoi correspond le sentiment de la plupart de l’effectif à l’égard de Niakalin Sissoko. « C’est vrai qu’elles sont à l’écoute. Elles sont sérieuses. J’ai un groupe qui est passionné par le hand, une bande de copines sur et en dehors du terrain… », détaille la technicienne gâtinaise. 

 

Deux ou trois arrivées, deux ou trois départs…

 

La fidélité est un sacré mot aux yeux de Niakalin Sissoko. « J’aime me baser sur le long terme, travailler sur des projets… ». Et c’est pour cette raison que la coach de l’USMM est en train d’établir les bases de la saison prochaine. « J’ai rencontré mes joueuses. J’ai senti beaucoup de détermination chez elles. Elles veulent, comme moi, aller au bout de l’objectif, réaliser une bonne saison, faire vibrer une nouvelle fois le public… », explique Niakalin Sissoko. L’on sait que, désormais, la coach locale composera sans les services d’Emilienne Maury et de Camille Rose. La première a décidé de prendre sa retraite, la seconde « arrête car cela devenait compliqué sur le plan organisationnel (travail, rénovation de la maison… ». Une troisième joueuse pourrait également quitter le navire montargois, en raison d’études. Il s’agit de Manon Mandroux. « Tout dépendra de son affectation scolaire… », précise Niakalin Sissoko. Côté arrivées, la maison montargoise accueillera prochainement en ses rangs deux joueuses. « Je suis en contacts avancés avec deux joueuses. Les choses devraient évoluer dans les semaines à venir… Je préfère taire leurs noms…. », insiste Niakalin Sissoko. Selon nos informations, il s’agirait, là, de deux jeunes arrivées en provenance de la région Centre-Val de Loire. L’autre appui de Niakalin Sissoko : plusieurs éléments de l’équipe U18 de la saison dernière vont intégrer l’équipe seniors. « J’ai une idée sur mon groupe. Je définirai ma liste prochainement… ». Aucune certitude, par ailleurs, au sujet de la date du démarrage de l’exercice 2020-2021 compte tenu de la crise sanitaire. Septembre, octobre voire novembre ? Seule certitude : l’USM Montargis sait déjà ce qu’elle veut…

 

 

 PUBLICITÉ

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Votre publicité connectée ici !

Découvrez notre offre et nos services

LOGO leConnecte.fr
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr