Nationale 3 féminines : Niakalin Sissoko rempile sur le banc de l’USM Montargis

14/04/2020

C’est désormais officiel depuis ce mardi : les handballeuses de l’USM Montargis, en Nationale 3, seront, pour la deuxième saison consécutive, dirigées par Niakalin Sissoko lors de l’exercice 2020-2021. 

 

En effet, la direction montargoise a été informée de la décision de la jeune coach. « On s’était vu en mars dernier. On avait proposé à Niakalin de prolonger sa mission. Le club est satisfait de son travail. Et c’est la raison pour laquelle nous lui renouvelons toute notre confiance… », précise Francis Perrier, le président de l’USM Montargis. L’équipe montargoise a terminé sa saison à la 3e place en N3, au moment où la fédération française de handball a décidé de mettre fin au championnat, compte tenu de la crise sanitaire. « J’ai vécu une saison formidable, pleine d’émotions, riche en enseignements. J’ai pu retenir énormément de choses pour ma première expérience sur le banc. J’ai aimé l’investissement de mes joueuses. Ce n’était pas parfait à toute échelle, mais l’on a appris au fil des matches. J’ai créé des liens avec mon groupe, ce sont mes bébés… », sourit Niakalin Sissoko. La technicienne montargoise ne le cache pas. « Oui, j’ai été approchée par des clubs pour jouer et entraîner… », confirme-t-elle. Son choix est désormais définitif. Ce sera au gymnase du Puiseaux. 

 

Saison 2020-2021, des objectifs et des espoirs…

 

Même si Francis Perrier le dit à demi-mots, il n’en demeure pas moins que la formation montargoise visera la montée en N2 lors du prochain exercice. « On a fini 6e l’année passée, 3e cette année. Donc, l’objectif sera de faire mieux la saison prochaine… », annonce le président montargois. Détail important : il n’y aura pas des moins 18 en championnat de France la saison prochaine, catégorie qui sera remplacée par les U17. L’USMM engagera une équipe U18 en championnat régional.  Autrement-dit, les meilleures joueuses de l’année 2019-2020 risquent de se retrouver en équipe séniors. « On aura un groupe étoffé composé d’une vingtaine de filles. Le dernier mot reviendra à Niakalin (Sissoko)… », appuie Francis Perrier. 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr