Coronavirus : Anne Biboum Nlep, handballeuse, fille d’infirmière, les devoirs d’une famille…

05/04/2020

Anne Biboum Nlep, la handballeuse de l’équipe des moins 18 de l’USM Montargis, vit sereinement son confinement. Elle alterne révisions et exercices sportifs, chez elle, à Amilly. À l’heure où l’infirmière Marie Claire, sa mère, est confrontée à un autre devoir : vivre au quotidien la crise sanitaire au sein d’un hôpital parisien.  

 

Le sourire en permanence. « Je suis comme ça… », glisse Anne Biboum Nlep. La joueuse des moins 18 de l’USM Montargis, évoluant en championnat de France, ne s’ennuie pas durant cette période de confinement. « Les jours passent vite. Mais il ne faut pas que ça dure plus longtemps… », estime l’ailière gauche montargoise. « On s’occupe comme on peut. Je me concentre sur mes études toute la semaine, je fais du sport les week-ends. J’arrive à suivre pour l’instant… », ajoute-t-elle. 

 

Une maman infirmière, un quotidien peu évident…

 

Au moment où Anne Biboum Nlep  s’exerce devant ses cours, chez elle, Marie Claire, sa maman, infirmière dans un  hôpital parisien, vit le coronavirus au cœur de l’action. « Tout le monde est dans la psychose. Mais bon, c’est le métier. Il faut faire le travail… », appuie-t-elle. « C’est clair, ça fait beaucoup de bien de se retrouver en famille pour se changer les idées et d’évacuer la charge de cette situation sanitaire. Mais je me remettrai dans le bain dès demain (lundi 6 avril). Il faut y aller pour apporter sa pierre à l’édifice. C’est un devoir… », concède Marie Claire. 

 

« Le hand me manque, vivement la saison prochaine… »

 

Anne Biboum Nlep reste sur parcours un personnel plutôt attractif. La joueuse de 16 ans a inscrit cette saison 55 buts en 14 matches disputés. « C’était une saison formidable. On a vécu une belle histoire, des victoires, des rebondissements, des déceptions qui nous ont ensuite fait grandir. On a su tirer des leçons de nos erreurs, même si tout n’était pas parfait… », raconte la pensionnaire des moins 18 de l’USMM. La fédération française de handball a décidé de rompre la saison, en raison de la crise sanitaire. « C’est fort dommage pour nous. Mais bon, c’est une décision logique. Notre santé passe avant tout… », souligne-t-elle. 

 

« Je veux devenir pédiatre… »

 

La catastrophe sanitaire que vit la planète a-t-elle pesé dans le choix professionnel de la jeune handballeuse montargoise ? « À vrai dire, je voulais déjà travailler à l’avenir dans le milieu médical. Je souhaiterais être pédiatre… », explique-t-elle. Le quotidien des personnels de santé durant cette période de Covid-19 aura sans doute renforcé le projet d’Anne Biboum Nlep. « En effet, je vois leurs souffrances. Ma mère me raconte également les difficultés au quotidien. Je voudrais découvrir ce milieu dans quelques années. J’aimerais aller au contact des patients, consacrer du temps pour me rendre utile, servir, aider les malades… », appuie Anne.  

 

Anne et Marie Claire, le handball, telle fille, telle mère…

 

Anne Biboum Nlep est née à Paris. Un jour, Marie Claire, sa maman, décide de quitter la région parisienne. « J’ai trouvé à Montargis un havre de paix… », sourit-elle. Cette famille découvre le Gâtinais depuis six ans. « On s’y plait. La région est belle… », éclaire Marie Claire. Cette dernière a transmis un « virus » à Anne, sa fille. « C’est elle qui m’a fait découvrir le handball », informe Anne. « Lorsque je suis arrivée à Montargis, j’ai pris une licence à l’USMM. J’ai joué en équipe réserve seniors… », confirme Marie Claire. Celle-ci avait déjà pratiqué le handball, au Cameroun, son pays d’origine. « Ma maman me suit, me soutient, m’encourage lors des matches. C’est ma deuxième coach. Elle connaît les règles de la discipline, elle m’oriente. J’apprends beaucoup avec elle… », admire Anne Biboum Nlep. La joueuse des jaune et bleu veut désormais accomplir ses devoirs : finir correctement son année scolaire. Et bientôt retrouver ses coéquipières, à l’USM Montargis, pour préparer la saison prochaine. 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Capture d’écran 2019-05-20 à 01.28.45.jp
Please reload

PRÈS DE CHEZ VOUS EN PAYS GIENNOIS ET PORTES DE SOLOGNE

Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr