Rosemonde Villain (Gien Athlé Marathon) : "Je ne peux pas rester enfermée..."


Rosemonde Villain, cette retraitée de la fonction publique, 71 ans, ne cesse d’impressionner. La coureuse du Gien Athlé Marathon multiplie les courses à pied, et ce, à travers les quatre coins de la France. La Giennoise reste sur un titre de championne de France de trail, dans la catégorie master 4, à Méribel, en 2019 (6h 06’). Des titres, Rosemonde Villain, 1,57 m, en a remporté… une centaine dans sa carrière. Chez elle, du côté du paisible village d’Arrabloy, près de Gien, les murs portent la marque du riche palmarès de la licenciée du GAM (Gien Athlé Marathon). En 2019 elle a été désignée « sportive de l’année ». Médailles, coupes, photos, souvenirs, Rosemonde Villain n’en fait pourtant pas toute une montagne. « Je cours pour le plaisir. Que je gagne ou pas, le plus important est de bouger, voir du monde, passer de bons moments… », souligne celle qui a débarqué au club giennois en 2011, après avoir fait un très court passage à l’ASPTT Orléans. Auparavant, la native de Seine-et-Marne se présentait sur des courses en qualité de non licenciée. Rosemonde Villain représente, aujourd’hui, tout un symbole du côté du Gien Athlé Marathon. La route est encore longue. Sûrement !

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2021-04-08 à 20.11.45.
Capture d’écran 2021-04-08 à 20.23.11.