Michel Chagnoux, le père providentiel du ring giennois