Agression d’Hakan Kara (FC Mandorais) : le district du Loiret statue et frappe fort

06/03/2020

Renvoyé en appel, le verdict au sujet de l’agression d’Hakan Kara, le coach de la réserve du FC Mandorais, le 15 décembre, à Oussson (D3), vient d’être connu. Le district a frappé un grand coup.

 

Hakan Kara avait été frappé au visage par un supporter, à Ousson, le 15 décembre dernier, alors que le coach de l’équipe réserve de Villemandeur faisait office d’arbitre de touche. Le district a, dans un premier temps, infligé une sanction de trois points avec sursis et une amende de 300 euros, au club d’Ousson. Avant qu’une commission au sein du district ne fasse appel de cette décision. Il a fallu plusieurs semaines d’investigations pour que, enfin, l’instance départementale statue sur cette affaire. En effet, le club d’Ousson s’est vu retirer trois points au classement, en D3. La  commission d’appel du district a infligé 300 euros d’amende à l’US Ousson. Ce même club est également sanctionné de quatre matches à huis clos. Le match Ousson – FC Mandorais, en D3, sera à rejouer, à huis clos. Un dirigeant d’Ousson, qui se trouvait à côté de l’incident, lui, a pris quatre mois de suspension. Côté FC Mandorais, Hakan Kara écope de deux mois de suspension avec sursis. Thierry Lippert, le président mandorais, lui, est suspendu pour une durée quatre mois ferme, pour « propos déplacés envers l’instance… ». « Je suis dégoûté, mais bon, je m’y attendais. C’est un peu lourd, comme sanction. On va passer à autre chose… », a réagi Thierry Lippert. 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
FLP 45.jpg
Capture d’écran 2020-09-14 à 11.36.55.
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr