U18 féminines : Glorvina Taouil, la combative de l’USM Montargis…

18/02/2020

Elle s’appelle Glorvina Taouil. Elle évolue au poste d’arrière droit au sein des moins 18 de l’USM Montargis, formation qui ne cesse d’impressionner en 2e phase de championnat de France. Celle qui fêtera ses 17 ans le 2 juillet prochain fait partie de cette jeune génération du handball montargois. Découverte. 

 

17 de moyenne. Des félicitations. « C’est une travailleuse. On ne lui demande jamais d’aller faire ses devoirs. Elle est super organisée… ». Oui, Mustafa Taouil est un père heureux. Parce que Glorvina, sa fille aînée, excelle partout. Du côté du gymnase du Puiseaux, le sérieux est au maximum. Les entraînements s’enchaînent… « Glorvina est une joueuse qui apporte beaucoup à l’équipe. C’est un bon élément. Comme toutes mes joueuses, elle a une marge de progression et va gagner en régularité. Elle évolue à un poste qui n’est pas facile. C’est une très bonne défenseuse... », témoigne Laurent Adam, son coach chez les moins 18 de l’USM Montargis. Tout a démarré il y a dix ans. « J’avais pratiqué de la gym aux J3 Amilly. Puis, mon père m’a orienté vers le hand. C’est lui qui m’a donné la fibre… », sourit Glorvina Taouil. « J’ai toujours aimé ce sport. J’en ai fait à Châlette et à l’USMM. J’ai contaminé ma fille », ironise Mustafa, le regard rivé sur sa fille et… son fils, Yanis, jeune footballeur de 12 ans au FC Mandorais. « Ma sœur ? C’est une vraie combative… », glisse-t-il. Et de taquiner : « Tu as intérêt à faire mieux… », lance-t-il en direction de sa frangine. 

 

Des statistiques qui ne trompent pas…

 

La joueuse de l’USM Montargis avait inscrit 45 buts en dix matches lors de la 1re phase du championnat de France. La jeune handballeuse en moins 18 totalise actuellement 8 réalisations en trois rencontres au cours de la 2e phase. Avec une moyenne de 2,67 buts par match, Glorvina Taouil se dit pourtant « pas totalement satisfaite » de son rendement. « C’est normal, elle est super exigeante… », explique son père. La Montargoise ne le cache pas. « Je suis heureuse de vivre cette aventure, ces moments forts avec mes coéquipières. Nous sommes une famille, une vraie amitié nous lie. On s’adore. La bonne ambiance nous permet d’aimer ce que l’on fait. Elle se traduit sur le terrain… », avance-t-elle. Pour celle qui soufflera sa 17e bougie en juillet prochain, la saison version 2019-2020 est sans doute inoubliable. « C’est ma meilleure année de ma carrière de handballeuse… », annonce la jeune gâtinaise. Sa force de frappe, son engagement physique, sa rage de vaincre et son état d’esprit ne laissent guère insensible le public montargois. « Elle m’étonne par sa vivacité. On comprend vite qu’elle aime les couleurs de ce club, ça se voit dans son jeu… », apporte Michel, supporter montargois. « Le handball, c’est important pour moi. Ce sport me libère, ça guide ma vie. C’est un équilibre », souligne Glorvina. Son avenir ? « Je n’y pense pas. J’aime le présent, je prends beaucoup de plaisir à l’USMM. Par contre, je sais que j’aimerais devenir prof des écoles… ». Et si c’est Glorvina Taouil qui le dit…

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Capture d’écran 2019-05-20 à 01.28.45.jp
Please reload

PRÈS DE CHEZ VOUS EN PAYS GIENNOIS ET PORTES DE SOLOGNE

Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr