Victoire de Tajan : Eric Godey dépose officiellement une réclamation !

27/01/2020

C’est officiel depuis ce lundi. Eric Godey conteste la victoire de Loïc Tajan face à Anthony Chapat et vient de le faire savoir auprès de la fédération française de boxe. Le coach de l’USM Montargis évoque « une erreur d’arbitrage » et vise à « récupérer la ceinture de champion de France… ». Les explications.

(Photos : Lyes Baloul/LeConnecté.fr)

 

Un coup de tonnerre ! Le combat professionnel Loïc Tajan (Ring Mandorais) – Anthony Chapat (USM Montargis) se poursuit en dehors du ring. Eric Godey, l’entraîneur d’Anthony Chapat (USM Montargis), en est certain. « Il y a eu enfreint au règlement. Anthony (Chapat) aurait dû être déclaré vainqueur… Ce n’est pas normal », balance-t-il. Samedi soir, vers 23h45, devant près de 3000 supporters au palais des sports à Orléans, Loïc Tajan, le boxeur du Ring Mandorais, l’arcade ensanglantée, venait d’être désigné champion de France professionnel des poids coqs. Dans le camp mandorais, l’euphorie était à son comble. Côté USMM, ça sentait la consternation. L’arbitre de ce combat, sur conseil du médecin, était contraint à l’arrêt des hostilités au cours du 6e round, suite à la sérieuse blessure de Loïc Tajan (arcade). Les trois juges finissaient par prendre une décision : la victoire de Loïc Tajan (58-53, 58-53, 57-53). Eric Godey, le coach d’Anthony Chapat, ne cachait pas son mécontentement. « Je ne comprends plus rien… », répétait-il à son entourage. Que reprochait-il aux juges-arbitres ?

 

Eric Godey : « voila pourquoi je conteste cette décision… »

 

L’entraîneur montargois explique les raisons de sa réaction. « Le combat s’est arrêté au 6e round. La blessure de Loïc Tajan a été contractée au 2e round. L’arbitre aurait dû immédiatement la signaler aux juges. Cela n’a pas été fait. Au-delà du 4e round, s’il y arrêt par blessure (coup involontaire), la décision ne doit pas être prises aux points mais suite à la blessure. Donc, Anthony n’aurait pas dû être désigné vaincu… », détaille Eric Godey. 

 

Lettre avec accusé de réception…

 

Eric Godey s’est donc officiellement adressé au président de la fédération française de boxe. « Le nécessaire va être fait aujourd’hui (lundi). J’avise la fédération pour qu’on revoie la décision des juges-arbitres et que le règlement soit appliqué », annonce-t-il. Une lettre avec accusé de réception a été envoyée à la fédération française de boxe. 

 

Jean-Michel Vincent, un homme serein…

 

Contacté dimanche soir, Jean-Michel Vincent, le coach de Loïc Tajan, s’est montré imperturbable. « Eric (Godey) a le droit de défendre les intérêts de son boxeur. La décision des juges-arbitres a été prise à l’unanimité. Que voulez-vous que je vous dise… », a-t-il déclaré, avec beaucoup de sérénité. 

 

 

Que va-t-il se passer ?

 

La lettre recommandée envoyée par Eric Godey à l’attention du président de la fédération de boxe va être réceptionnée cette semaine. La fédération décidera, ensuite, de la recevabilité ou pas de la réclamation du club de l’USM Montargis. Si la demande d’Eric Godey s’avère juste, l’affaire sera jugée en commission. Dans le cas contraire, la fédération confirmera la victoire de Loïc Tajan. 

 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Votre publicité connectée ici !

Découvrez notre offre et nos services

LOGO leConnecte.fr
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr