• Lyes Baloul

Elise Norest vise la bonne cible


Entre Elise Norest et le tir à l’arc, l’histoire d’amour dure depuis presque… trente ans. La licenciée des J3 Amilly est loin d’être inconnue à l’échelle nationale voire… internationale. Celle qui totalise quatre sélections en équipe de France dirige la section tir à l’arc aux J3 Amilly depuis quatre ans. Championne de France à trois reprises, Elise s’est hissée à la 8e position lors des derniers championnats du monde. Sa prochaine cible : viser plus haut…

C’est aux J3 Amilly que tout a commencé. Et c’est au même endroit que tout va se poursuivre. « J’avais 12 ans quand j’ai décidé de faire du tir à l’arc. L’idée était de faire le même sport que ma sœur ainée… », raconte Elise Norest. Depuis, le tir à l’arc « habite » le corps de la jeune femme. « Une découverte qui devient une belle passion… », sourit-elle. Et d’expliquer : « Lorsque j’ai participé à ma première compétition en 2012, c’était pour rire. Une façon de passer une bonne journée. Puis, on se rend compte que ça marche ». Elle insiste : « Le tir se joue au mental et au physique. Il faut surtout de la précision… ».

2014, l’appétit vient en mangeant…

Elise Norest ne fait pas dans le détail. Et elle va le prouver lorsqu’elle remporta son premier titre national en 2014. « Je ne m’y attendais pas plus que ça. J’avais réussi à faire ce qu’il fallait. Entendre chanter la Marseillaise était un moment fort… ». Ce fut à la Bussière, près de Gien… « Et en présence de ma famille. C’était un souvenir inoubliable », se souvient-elle. Ce titre en appellera d’autre puisque la Gâtinaise totalise, aujourd’hui, trois titres nationaux. Énorme !

Une dimension mondiale…

Quatre. C’est le nombre de fois que l’Amilloise a porté les couleurs de l’équipe de France (2016, 2017, 2018, 2019). « Un privilège », appuie-t-elle. Fièrement. Cerise sur le gâteau : Elise pointe à la 8e place au mondial du Canada, en 2019, dans la catégorie tir sur cible 3D (tir sur des représentations animales en polyuréthane). En 2017, Elise avait honoré sa 1re participation mondiale, en France. Elle compte également deux participations européennes (2016, 2018). Désormais, la présidente des J3 Amilly veut renouer avec les Bleues. « J’espère une nouvelle sélection… ». En attendant, cette salariée de la Mutualité Sociale et Agricole (Orléans), arbitre fédérale et secrétaire au comité départemental de tir à l’arc, ne le cache pas. « On a la chance d’évoluer dans un club (J3) où la convivialité est un principe fondamental…».

En savoir plus sur le c onnecté.fr