Connaissez-vous "la rue de l'art" à Ferrières ?


RENDEZ-VOUS LE 22 DÉCEMBRE APRÈS-MIDI, POUR Y RENCONTRER TOUS LES ARTISTES !

C’est déjà presque une habitude. Un dimanche, une fois par mois, des artistes se retrouvent à Ferrières et occupe l’une des petites rues du Centre-ville qui est rebaptisée pour quelques heures « la rue de l’art ». Toutes les techniques sont représentées et les artistes travaillent dans la rue devant les visiteurs pour partager leur passion et leur art dans une joyeuse excitation, et bien sûr avec un gouter. Comment en est-on arriver là ? Par la passion des artistes mais aussi par celle d’un grand amateur d’art qui a décidé de donner un coup de pouce pour que les artistes se sentent bien accueillis dans la ville. Il s’appelle Natalio Awaida, il a 60 ans et est médecin biologiste. « Je m’intéresse à l’art depuis toujours et je connais déjà la plupart des artistes qui sont là. Alors comme je peux les aider, il n’y a pas à hésiter. »

Natalio Awaida, amateur d’arts et ami des artistes.

Pour Natalio Awaida, c’est une évidence : « le but c’est de développer Ferrières à travers le prisme de l’art, pour redonner de la vie et de la joie dans une ville qui a une âme exceptionnelle et un très gros potentiel ». Pour y parvenir et commencer à réaliser son projet, Natalio a acheté une maison qui fait un angle dans « la rue de l’art ». C’est devenu une galerie où les artistes exposent. « Je prends tous les frais à ma charge, en contre-partie les artistes font des permanences les jours d’ouverture de la galerie. » Aujourd’hui une quarantaine d’artistes font partie de l’aventure, et ils sont sûr que le projet va finir par aboutir. Le 22 décembre c’est le dernier dimanche de l’année où les artistes vont « faire la rue de l’art » avant une période d’hivernage qui prendra fin en avril. » « On va revenir au printemps !» promettent les artistes.

Barbara Colombi, ancienne coiffeuse à Amilly : « J’ai toujours dessiné, l’art est libératoire. »

Françoise Delabarde de Mérinville. Retraitée depuis un an elle a maintenant tout le temps pour s’adonner à la peinture. Ces thèmes ont souvent un rapport avec l’eau et les bateaux.

Bernard Serpebois vient de Corquilleroy, c’est un artiste peintre qui réalise aussi des créations silicone et numérique.

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2021-04-08 à 20.11.45.
Capture d’écran 2021-04-08 à 20.23.11.