• Jean-Paul Billault

Connaissez-vous "La Déesse", la bière du Gâtinais ?


C’est presque un conte de Noël qui est à l’origine de « La Déesse », la bière qui est maintenant fabriquée à Sceaux-du-Gâtinais.

Gilles Fouquin a 62 ans, il est exploitant agricole dans une ferme familliale depuis 1999 mais son autre métier c’est la malterie et la fillière brassicole. Pendant des années il a eu une vie trépidante, voyageant dans tous les pays à la rencontre des plus grands brasseurs pour travailler sur la génétique des orges utilisées en brasserie. En 2015 il se dit « qu’il a peut être loupé quelque chose », notamment vis à vis de ses enfants car souvent absent à cause de ses voyages. Gilles décide alors de leur offrir pour Noël un stage d’initiation et de découverte pour apprendre à faire de la bière. Léopaul, 20 ans, Arthur, 17 ans et Zélie, 12 ans, découvrent alors les secrets des brasseurs à l’Institut Français de la Brasserie et de la Malterie à Nancy.

Sébastien Rognard, un ami de Gilles fait partie du voyage. Il est soudeur d’origine mais il a envie de changer de métier et vient de s’installer dans le Gâtinais. Après le stage la petit bande est unanime : « Papa, et si on faisait de la bière ? » demandent les enfants. « Je me suis dit qu’on allait faire une brasserie dans dix ans et que d’ici là ils pouvaient changer d’avis » se souvient Gilles. Mais tout est allé beaucoup plus vite.

D’abord la recette. La petite bande créée sa recette et se met d’accord sur le type de bière, pas trop alcolisée, avec des arômes et des gouts francs, que la brasserie va produire. Et puisqu’ils sont de Sceaux-du-Gâtinais, Gilles a une idée pour le nom : le sanctuaire gallo-romain de la déesse des eaux Segeta étant situé non loin de là, la bière s’appellera donc « La Déesse ».

En octobre 2017 la société « La Fabrik du Marais » est créée et très rapidement Sébastien Rognard va convaincre Gilles Fouquin de créer également un pub pour « créer l’ambiance ». L’objectif : donner l’occasion aux amateurs de bière de venir gouter « La Déesse » à la ferme dans une ambiance conviviale. Sébastien est originaire du Beaujolais et a l’esprit festif, ça tombe plutôt bien !

Rendez-vous au pub à la ferme !

Le pub est devenu rapidement un lieu culturel et social, avec des concerts et des animations. Une réussite. Sébastien Rognard décide de s’investir dans ce projet et il est prêt pour aider Gilles à passer à l’étape 2, c’est à dire créer une vraie brasserie.

Pour se faire la main, la société avait jusque là fait brasser « La Déesse » à Nancy. L’occasion de vendre la bière en bouteilles et de constituer un premier réseau de distributeurs pour tester le marché et avoir l’avis des consommateurs, souvent des amateurs éclairés. La recette de base à partir de bière blanche peut s’adapter pour être déclinée et obtenir différents types de bières selon les saisons. Mais pour avoir la pleine maîtrise de la production et inventer de nouvelles bières, il est préférable d’avoir tout l’équipement à domicile. « J’ai compris qu’il ne fallait pas mégotter et qu’il fallait investir pour que notre bière soit produite localement. Pour acheter l’équipement on a mis 200 000 euros », explique Gilles Fouquin.

En juillet 2019 le matériel est livré. Et un mois plus tard les premiers litres de « La Déesse » sont brassées en mode « made in Gâtinais ». Une fierté pour Gilles, Sebastien, mais également pour les enfants qui participent à l’aventure depuis 2016. Leopaul qui était partie dans une filière de formation de mécanique de précision a changé son fusil d’épaule : il va faire une formation de brasseur. Arthur s’oriente lui vers l’agriculture et l’agronomie pour peut-être un jour cultiver du houblon sur la ferme familiale. Leur père, lui, pense déjà à la prochaine bière qu’ils vont créer. Elle s’appellera « OBEERONE, la bière au houblon laser ». Tout un programme !

Pour Gilles Fouquin c’est un petit miracle de Noël : « En 2015, quand je leur ai offert ce stage d’initiation en brasserie, je n’imaginais pas du tout que ça allait prendre ces proportions. À l’époque je pensais vraiment qu’après moi personne ne reprendrait la ferme. Je capitulais d’avance. Et puis aujourd’hui mes enfants prennent une voie que je crois d’avenir et j’en suis heureux ».

Le Pub fêtera son anniversaire le samedi 4 janvier. Si l’envie vous dit de boire une bonne bière tout en dégustant de l’aligot.

Adresse : 50, route du Mesnil, Sceaux-du-Gâtinais

Facebook : La Fabrik

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.