• Lyes Baloul

National 3 : l’USM Montargis joue un sale tour à… Tours (2-1)


Quelle performance ! Franchement, celle-là, cette victoire-là, ça valait le coup de la célébrer. Et ils l’ont fait. Ils, ce sont ces héros montargois, ces guerriers, ces battants, ces jaune et bleu, les seuls à pouvoir faire tomber le Tours FC, l’intouchable leader en National 3. Cette victoire-là, obtenue avec beaucoup de sueurs, est, sans aucun doute, porteuse d’espoir. Ces Montargois-là avertissent le reste du monde. 2-1. Doublé de Bangaly Coulibaly. Resistance jusqu’au bout du souffle.

Il y avait ceux qui disaient : « Ce n’est pas possible, les gars. C’est inadmissible… ». Eux, ce sont les Tourngeaux. De l’autre côté, c’était : « Bangaly, Bangaly, il a marqué, il a marqué… ». Eux, vous les avez sans aucune hésitation reconnus : ce sont les Montargois. Vainqueurs d’un soir. Soir de victoire. « Je suis fier de mes joueurs. Ils ont fait un match sérieux, appliqué… », indique Patrice Colas. Au moment où ses joueurs continuent de danser, chanter dans leur vestiaire. « Battre Tours, ce n’était pas rien. On a fait un match plein. C’est le succès de toute l’équipe… ». Pour les cardiaques, ce n’était surtout pas le bon soir pour venir assister à un tel scenario. Parce que le cœur des 200 supporters présents sur le terrain synthétique, ce soir, battait la chamade lorsque le Tours FC mettait le turbo pour réparer les dégâts causés par le virevoltant Bangaly Coulibaly. Celui-ci a, en effet, fait mal au Tourangeaux. Ou plutôt son pied gauche a fait des ravages juste après la pause. À deux reprises. En trois minutes, l’avant-centre de l’USMM a su fusiller le gardien d’en face (47e, 50e). Deux buts l’espace de trois minutes (2-0). Ce Bangaly Coulibaly avait d’abord touché la transversale en première période (21e) alors que Mustapha Sarr était à deux doigts de marquer douze minutes plus tôt. Tours avait des occasions en première période. Mais Matthieu Touati et la défense locale avaient montré beaucoup de caractère, de l’assurance. Tours avait ensuite réduit la marque à la 75e minute (2-1). Ce fut le début de la course contre la montre. Tours poussait, Montargis repoussait. Montargis avait même l’occasion d’aggraver la marque. En vain. Le Tours FC, lui, ce puissant leader en N3, a utilisé toutes ses cartouches pour réparer son orgueil. L’USM Montargis n’a juré que par l’exploit. Ce soir, ce samedi soir aura été magique pour ces Montargois. C’est Noël avant l’heure dans la Venise du Gâtinais. Héroïque !