Le diamant bleu, le cabaret du Gâtinais, pour faire le plein de magie et d'émotions

23/11/2019

 

Entre Montargis et Pithiviers il y a un petit village connu pour son château depuis sept siècles, mais encore plus pour son cabaret qui a ouvert il y a maintenant 17 ans. Lorsque vous traversez Barville-en-Gâtinais vous ne pouvez pas louper « Le Diamant Bleu » car ces murs affichent la couleur ! Les soirs de spectacle (ou en matinée) plus de 200 spectateurs peuvent venir y passer un très agréable moment et tout est prévu : vaste parking, accueil des groupes, etc… Ce cabaret à la campagne qui a tout d’un grand, attire des spectateurs de la région Centre et de l’Île de France et constitue un véritable atout touristique pour le territoire.

 

La nouvelle revue « Irrésistible Bégonia » est à l’affiche depuis le 7 septembre et a spécialement été conçue et mise en scène pour célébrer les 30 ans de carrière de Bégonia. Vous ne connaissez pas Bégonia ? C’est l’occasion de la découvrir, car son spectacle raconte avec humour et passion sa vie de meneuse de revue et son amour de la vie, dans les strass, les plumes et les paillettes, dans une succession de tableaux plein de magie et d’émotions.

 

Monique et Daniel Meyer sont les fondateurs du Diamant Bleu et il travaillent en famille. Yannick et Patrick, leurs fils, assurent aujourd’hui la direction générale. Cette famille du spectacle a posé ses valises il y a 17 ans à Barville-en-Gâtinais pour enfin s’installer. Jusque-là les spectacles se faisaient de manière itinérante. Daniel Meyer se souvient des débuts avec un brin d’amusement : « au début certaines personnes des alentours confondaient un cabaret où il y a des transformistes avec une boite d’échangistes. Ils ont fini par venir voir et ils ont compris… » Depuis, le succès est au rendez-vous et des spectateurs fidèles viennent prendre des nouvelles de Bégonia, de ses boys et de ses girls à chaque nouvelle création.

 

 

Bégonia, 30 ans de music-hall et en pleine forme !

 

 

Le nouveau spectacle du Diamant Bleu est virevoltant. Les tableaux s’enchainent et nous émerveillent. On oublie la prouesse de tous ces comédiens et danseurs qui, en coulisses, changent de costumes à la vitesse de l’éclair pour réapparaître sur scène toujours de manière surprenante. Pour ceux qui connaissent déjà Bégonia, une surprise de taille : la meneuse de revue a perdu… une cinquantaine de kilos. Dans son spectacle, dans ses chansons, elle s’en explique, et ses nouvelles robes lui vont à ravir. 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2020-09-22 à 15.33.20.
Capture d’écran 2020-09-25 à 08.42.57.
Visuel_le_connecté.jpg
VISUEL CODE'N'GO .jpg
Capture d’écran 2020-08-31 à 14.22.45.
Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr