Le club de Villemandeur compte près de 120 licenciés et réunit trois sections : judo, jujitsu et chambara

13/11/2019

La bonne dynamique anime le Club Kousaï judo, jujitsu, chambara de Villemandeur du côté de la salle d’arts martiaux, rue Jodon. Cette structure compte aujourd’hui près de 120 licenciés. Sa politique repose sur la proximité sociale, la convivialité, l’esprit collectif et compétitif. Pourtant, il a fallu surpasser des périodes des moins rassurantes. Aujourd’hui, la sérénité est de retour.

 

Christian Armérigo ne le cache pas. « L’état de santé du club est bon. Mais nous rencontrons quelques difficultés d’ordre financier… ». Le président du Club Kousaï judo, jujitsu, chambara de Villemandeur préfère par ailleurs garder son optimisme. « Notre rôle est à la fois sportif et social. Notre démarche prône la proximité… », explique celui qui est au club depuis 1976, année de la naissance de cette structure. À l’époque, cette association officiait sous l’égide du lycée agricole du Chesnoy. Il y a 6 ans, ce club change de nom et devient le Kousaï de Villemandeur. Kousaï veut dire convivialité et bel état d’esprit en japonais. En 2014, Christian Armérigo est élu président de ce club. 

 

Fabrice Picco, une dimension internationale…

 

Le Club Kousaï de Villemandeur fait parler de lui à l’échelle mondiale. En effet, Fabrice Picco fut deux fois champion d’Europe et autant de fois aux mondiaux en vétérans. « Je suis arrivé au club en 2005. C’était à l’époque du Chesnoy. Je suis bien évidemment fier d’apporter ces trophées à mon club. Je vis une aventure humaine, riche en émotions… », souligne Fabrice Picco. L’homme de 46 ans précise : « La structure a traversé des moments difficiles. On a failli arrêter. On est redescendu très bas sur le plan effectif. Le club a finalement réussi à se relever grâce à la volonté des bénévoles, des parents… ».

Quatre éducateurs interviennent au Kousaï de Villemandeur. 

 

« Mon souhait ? Trouver un successeur à la présidence… »

 

Christian Armérigo et le judo, c’est quarante-cinq ans de parcours. Aujourd’hui, l’homme de 81 ans estime qu’il est temps de passer la main. Mais il ne trouve pas de successeur. « Ce n’est pas évident de trouver un remplaçant. Mais je ne vais pas laisser tomber le club. Je suis un battant, je ne lâche rien… ». Il évoque la feuille de route tracée par le Kousaï Villemandeur. « Stabiliser voire augmenter relativement le nombre de licenciés. Notre devise restera la même, à savoir se porter sur l’activité sociétale par le biais du sport », éclaire Christian Armérigo, ancien président du comité départemental et régional de judo et membre du comité directeur de la fédération française de judo lors de deux olympiades. 

 

De bons résultats à la clé…

Le Club de Kousaï de Villemandeur peut être fier de son bilan de la saison écoulée. Voici les principaux noms qui se sont distingués à travers les différentes catégories. Minimes : Sewin Konaté, Nolann Petry et Yanaël Gemin. Benjamins : Iliès Erbati, Antoine Pouponneau. Poussins. Louko Lopez, Mathieu Besse, Nathan Lecland, Joyce Morel, Léna Loubaki, Thiméo Leboeuf, Stanislas Rose. Pré-poussins : Abdoul Khalim Akoev, Elisa Pouponneau, Antoine Guichard. Seniors : Fabrice Picco. 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Votre publicité connectée ici !

Découvrez notre offre et nos services

LOGO leConnecte.fr
Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr