Comment élever la génération smartphone ?


On ne se souvient plus vraiment quand tout a commencé, tant cet objet bien pratique semble avoir été toujours dans notre poche. Pourtant, si on retient comme date de naissance de masse le lancement de l’iPhone, avec la révolution de son écran tactile, on peut considérer que le smartphone n’est entré dans nos vies que depuis une douzaine d’année.

Et aujourd’hui, à 12 ans, la plupart des enfants sont équipés. Pour les parents c’est un sacré budget et aussi souvent un casse-tête. Comment gérer les écrans dans la famille ? Comment surveiller cet accès numérique au monde qui propose le meilleur comme le pire ? Comment prévenir ces nouvelles addictions qui perturbent parfois nos enfants ? À l’occasion des semaines de la parentalité organisées dans le Loiret, de nombreuses conférences et des débats vont avoir lieu sur cette thématique. Je vous laisse découvrir les quatre événements qui vont se dérouler dans le Gâtinais et je vous invite à participer à ces échanges entre parents, enfants et spécialistes, si vous vous sentez démunis face à ce phénomène. Pour les associations organisatrices, parler et échanger sur la place des écrans dans la vie de nos enfants est devenu une priorité face au désarroi de certains parents ou éducateurs. Une présidente d’une association qui propose des activités aux enfants sur Courtenay, m’a ainsi raconté que, l’été dernier, des enfants étaient réticents à l’idée de partir en camps de vacances car ils avaient peur d’être « déconnecté ». Un enfant ne voulait pas partir car il jouait, lui, à un jeu en réseau (Fortnite), et il fallait absolument qu’il puisse y jouer en permanence sous peine « d’exploser », c’est à dire perdre face à des joueurs connectés en permanence. Dans ce cas une solution a été trouvée : quelqu’un s’est chargé de jouer à la place de l’enfant le temps de son camps de vacances… Le monde numérique, les écrans, les smartphones, n’ont pourtant pas que des mauvais côtés. Grâce à ces outils et cette technologie nos enfants peuvent plus facilement rester en contact avec leurs amis. Dans nos territoires ruraux, c’est une chance. Même si, en tant que parent, il faut veiller au grain pour que les communications ne durent pas toute la nuit…

#GATTPTPEDITORIAL

En savoir plus sur le c onnecté.fr