Nationale 3 : Ophélie Morel (USMM) raconte son premier match au Puiseaux…

12/11/2019

Ophélie Morel a enfin réalisé ses premiers pas au gymnase du Puiseaux. La handballeuse de l’USM Montargis a découvert l’ambiance du public local, samedi soir, au moment où les jaune et bleu affrontaient la SMOC Saint-Jean-de-Braye, en Nationale 3. Petit bémol : les Montargoises étaient contraintes au partage des points (27-27). Pas de quoi en faire toute une montagne. La joueuse de 20 ans qui évolue au poste d’arrière en parle…

 

12e minute de jeu, Niakalin Sissoko, la coach de l’USM Montargis, lance dans le bain Ophélie Morel. L’arrière montargoise n’aura pas trop attendu pour marquer son territoire et… ses premiers buts sous le maillot jaune et bleu. « Je suis contente d’être là. Le public est motivé, ça fait chaud au cœur de l’entendre. Personnellement, j’étais hyper concentrée pour ma première à domicile. Mais franchement, c’est un plaisir de jouer dans ce gymnase… », dit la joueuse de 20 ans, arrivée à l’USM Montargis l’été dernier en provenance de Locmaria Handball, en Bretagne. C’est à La Roche-sur-Yon, le 14 septembre dernier, que la nouvelle recrue gâtinaise avait porté, pour la première fois, le maillot du club gâtinais. Eloignée des terrains suite à une déchirure à la cuisse contractée à l’entraînement, en août dernier, Ophélie Morel a dû batailler dur pour retrouver ses aptitudes physiques. Puis, il y a eu les déplacements avec… l’équipe de l’Armée de Terre dont elle fait partie. Au total, la joueuse de l’USMM a été vue à quatre reprises cette saison sous les couleurs de Montargis : 2 fois en championnat, 2 fois en Coupe de France. « Je ne suis pas contente de ma prestation, samedi soir (contre la SMOC). C’est normal, le temps que je m’intègre au sein du groupe… Collectivement, on est forcément déçu de ce match nul. C’est amer, mais ça va nous permettre de nous relever, de corriger nos erreurs, de travailler davantage pour mieux nous comporter à l’avenir… ». Pour Ophélie Morel, « aider l’équipe au maximum », « gagner du temps de jeu et se maintenir en haut du tableau en N3 (l’USMM est 5e à un point du 2e) », tels sont ses principaux objectifs pour l’exercice en cours. « Notre équipe est jeune. Elle va forcément gagner en expérience. Maintenant, le plus important est que le groupe soit soudé. Les filles ne se prennent pas la tête. J’ai signé à Montargis car on m’avait parlé de la bonne ambiance au sein de ce club. Je confirme… », conclut Ophélie Morel, joueuse de 1,69 m qui sera du voyage lors de la prochaine journée, à Saint-Nazaire, samedi 16 novembre. 

 

Niakalin Sissoko : « Ophélie a le potentiel, elle doit juste trouver les repères… »

Niakalin Sissoko en est convaincue. « Ophélie (ndlr : Morel) a un potentiel technique et physique à exploiter. Elle a de la puissance dans ses bras, mais elle doit juste trouver les repères pour s’intégrer parfaitement dans le groupe… », explique la coach de l’USM Montargis. Et de préciser : « sa prestation, samedi soir ? Ce n’était pas évident pour elle. C’était son premier match à domicile. Elle était forcément attendue. Mais je suis persuadée qu’avec davantage de travail, ça ira mieux. Elle va retrouver une certaine cohésion avec le groupe. En tout cas, elle a toute ma confiance. Elle le sait… ». 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Capture d’écran 2019-05-20 à 01.28.45.jp
Please reload

PRÈS DE CHEZ VOUS EN PAYS GIENNOIS ET PORTES DE SOLOGNE

Please reload

En savoir plus sur lec onnecté.fr