Makam Kinanga - Jean-Pierre Door, élections non reconnues par la ligue

15/10/2019

Nouveau rebondissement dans le dossier concernant la section football de l’USM Montargis. La ligue du Centre a déclaré respectivement « irrégulières » la nomination de Jean-Pierre Door par le comité directeur à la tête du club montargois, le 27 septembre dernier, et l’élection de Makam Kinanga lors de l’assemblée générale extraordinaire, le 4 octobre. Les deux hommes doivent désormais attendre 6 mois pour la tenue d’une AG élective. Explications.

 

Plus de deux heures d’échanges. Au final : la ligue du Centre a fini par mettre tout le monde d’accord autour de la table. En effet, Jean-Pierre Door et Makam Kinanga ont été reçu, ce lundi soir, au siège de l’instance régionale, à Orléans. Les deux hommes ont donc répondu à cette invitation pour connaître la position de la ligue vis-à-vis de la crise qui secouait, jusque-là, la section football de l’USM Montargis, club qui a fêté ses cent ans en juin dernier. Petit rappel : le club de football de Montargis se trouvait avec deux présidents, puisque  Jean-Pierre Door et Makam Kinanga s’estimaient, chacun, « l’homme fort » légitime de la structure. Le bras de fer a duré plusieurs jours et le flou régnait dangereusement autour de la structure usémiste. 

 

Ni Jean-Pierre Door ni Makam Kinanga…

 

La ligue s’est proposée pour trouver un consensus entre les deux hommes. Cette médiation aura finalement été salvatrice et décisive. « On a examiné les statuts du club et les conditions de la tenue du comité directeur (nomination de Jean-Pierre Door, le 27 septembre) et de l’assemblée générale extraordinaire (élection de Makam Kinanga, le 4 octobre). Les deux décisions n’étaient pas légales… », indique Antonio Teixeira, le président de la ligue du Centre de football. Jean-Pierre Door ainsi que Makam Kinanga ont été reçus individuellement par la ligue. « On les a écoutés. La réunion s’est déroulée dans de bonnes conditions. Il y a eu une volonté de trouver des solutions. On leur a signalé que les deux élections n’étaient pas régulières. Les deux parties ont été à l’écoute. Notre rôle n’était pas de s’ingérer dans les affaires des structures. La ligue avait constaté que la situation aurait pu être grave pour le club de Montargis. Nous sommes là pour les accompagner, les écouter. Et c’est valable pour tous les clubs affiliés à notre ligue… », appuie Antonio Teixeira. Lequel annonce que la proposition de la ligue sera notifiée au club montargois dans les 48 heures.

 

AGE pour modifier les statuts, AG élective fin mars…

 

Les choses semblent être désormais plus claires au sein de cette section. Le club doit, dans un premier temps, revoir et mettre en conformité ses statuts correspondant aux règles de la fédération française de football (FFF). Qui est habilité à le faire au nom de l’USMM ? Le dernier comité directeur sous l’ère Damien Lubac, le président démissionnaire. Et ça passera obligatoirement par la tenue d’une assemblée générale extraordinaire permettant la validation des statuts. 

 

Qui est le président actuel de l’USM Montargis ?

 

La réponse est simple : C’est le dernier comité directeur (ère Damien Lubac) qui gérera les affaires du club. Ce même comité va prochainement désigner un président par intérim. Ce dernier aura toute la légitimité pour diriger cette période de transition. 

 

Jean-Pierre Door et Makam Kinanga, rendez-vous dans 6 mois…

 

L’USM Montargis organisera donc son assemblée générale élective fin mars 2020. Pourquoi cette date ? Ce sont les statuts qui l’exigent. Il faut être licencié à jour de cotisation durant une période de six mois pour postuler au poste de président. Jean-Pierre Door, candidat à la présidence du club, aura totalisé ses 6 mois en qualité de licencié en mars 2020. Makam Kinanga, lui, aura ses 6 mois de licence en décembre prochain. Les deux hommes pourraient donc se retrouver en « duel », dans un peu plus de cinq mois pour se disputer le poste de président à l’USMM. En attendant, les deux antagonistes n’auront aucun pouvoir exécutif au sein de l’USMM. 

 

Makam Kinanga et Jean-Pierre Door saluent la médiation de la ligue…

 

« On accepte les propositions de la ligue… ». C’est la phrase prononcée par Jean-Pierre Door et Makam Kinanga. Les deux parties ont donc quitté le siège de l’instance régionale avec un sentiment partagé. Pas sûr que les deux hommes aient toutefois enterré leur hache de guerre. Makam Kinanga estime "qu'on donne enfin la possibilité aux adhérents de choisir la destinée du club. C’est un énorme pas. Jean-Pierre Door s’est fait rattraper par les lois. Nous avons réussi à faire bouger les choses. Le combat a payé et nous comptons être là, au service du club pour apporter notre savoir-faire… ». Jean-Pierre Door, lui, se dit soulagé : "leur AGE n’a pas été validée. Le club va fonctionner de manière normale. La situation se redressera et les équipes continueront de jouer. C’est une satisfaction… ». 

 

Grand vainqueur : le club. 

 

Ce nouveau rebondissement dans ce « feuilleton » connaîtra donc son épilogue. Et c’est tant mieux pour le mécanisme de la structure. « On a frôlé la catastrophe… », jure un dirigeant chez les jeunes. Parce que le spectre « d’arrêt de la section pendant une certaine période » commençait réellement à donner des sueurs froides aux licenciés. « On espère que les choses redeviennent comme avant… », espère un père d’un joueur. Oui, en principe. 

 

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

En savoir plus sur le c onnecté.fr