En savoir plus sur lec onnecté.fr

Montargis, une victoire, un nul et deux défaites en N3

09/09/2019

 Un succès, un match nul et deux défaites, tel est le bilan des Montargois en ce début de championnat de National 3. L’USMM pointe à la 10e position au classement avec un total de quatre points.

 

Il est vrai que, à la lecture de ces statistiques, la tendance penche plutôt vers un constat relativement négatif. En revanche, il suffit juste de décortiquer les quatre matches pour se rendre compte que le jeu montargois est loin d’être mauvais. En 360 minutes disputées, les Gâtinais se sont procurés…22 réelles occasions. À commencer par la réception du Bourges 18, le 17 août dernier, en ouverture de l’exercice 2019-2020. Ce soir-là, les jaune et bleu ont planté trois buts dans la cage berruyère (3-0) et « gaspillé » cinq belles opportunités. Jusque-là, tout allait bien. S’ensuivait un autre rendez-vous, à la maison, le 24 août, face à la réserve de Châteauroux, formation qui venait de recevoir une gifle sur le terrain d’Avoine/Chinon (3-0). Cette rencontre était placée sous le signe de la confirmation pour les coéquipiers de Tom Husson. Raté ! Parce que les Castelroussins en ont décidé autrement. Pourtant, l’USMM dominait au score l’espace de 70 minutes, grâce à un chef-d’œuvre signé Jodinel Nzeza, la nouvelle recrue. Montargis aurait, aisément, pu, infliger un 3-0, 4-0 voire 5-0 à Châteauroux. Mais il y a eu beaucoup de ratage ! Sept, précisément. Au final, les jaune et bleu tombaient de haut en encaissant deux buts en fin de match. Défaite 1-2. Rebelote à Ouest-Tourangeau, une semaine plus tard ! Des occasions (4), mais manque cruel en efficacité. Cette fois-ci, l’USMM a produit un jeu moins attractif. « Un match bizarre », a déclaré Patrice Colas, le coach montargois. Ses hommes ont fini par perdre (0-1). Pourtant, « un match nul aurait été équitable », a réagi Karamba Souaré, l’entraîneur-adjoint. Lors de la 4e journée, samedi dernier, Karl Kaimba et ses consorts avait une nouvelle fois l’occasion de balayer d’un revers d’une main le doute. Montargis – Saran, le derby s’annonçait chaud. Les Saranais menaient la danse dès la 3e minute (0-1). Les locaux se mettaient ensuite à jouer, séduire et…à marquer ! C’est l’incontournable capitaine Mustapha Sarr qui redressait la barre (26e, 1-1). Mais avant et après (avant la mi-temps), Christopher Pierre-François, Mustapha Sarr, Brice Montredon et Jodinel Nzeza,  avaient, chacun, la possibilité de faire trembler les filets adverses. Un grand homme se trouvait dans la cage saranaise : l’expérimenté gardien Vincent Savart. Cinq arrêts décisifs en première période. Avant la pause, Tom Husson expédiait un coup franc direct. Ce coup-ci, c’est la transversale qui a dit « non ». Rageant !  Saran reprenait l’avantage à la 64e minute (1-2). Tout était à refaire pour les Montargois. 1, 2, 3 occasions s’avéraient infructueuses. La quatrième fut la bonne. Et le salut venait d’un homme : Mustapha Sarr, joueur qui égalisait contre son ancien club (82e, 2-2). Le score en restait là. L’USMM a loupé huit opportunités au cours de cette partie. De quoi laisser de la frustration chez Patrice Colas. « C’est du bis repetita. À chaque fois on doit plier le match, on ne le fait pas… ». Montargis se rendra dimanche 15 septembre à l’ASL Orchaise (D1) pour le compte du 3e tour de Coupe de France. Un seul mot à bannir : l’inefficacité. Impérativement !

Partager sur Facebook
Share on Twitter
Please reload

Votre publicité connectée ici !

Découvrez notre offre et nos services

LOGO leConnecte.fr
Please reload