Montargis-Châteauroux (1-2), une défaite et que des regrets…


L’USM Montargis a concédé sa première défaite de la saison (National 3), ce samedi soir, dans son jardin du stade Maurice-Béraud. Les jaune et bleu, peu efficaces, se sont inclinés face à la réserve de Châteauroux et ses quatre joueurs professionnels (1-2).

Les Montargois pouvaient avoir des regrets au coup de sifflet final de cette rencontre. L’équipe dirigée par Patrice Colas avait largement les clefs du deuxième succès, qui aurait pu faire maintenir les locaux en haut du classement. Mais cela c’était sans compter sur ce bémol : le manque d’efficacité. Cette fois-ci, l’USMM ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Pourtant, Jodinel Nzeza, bien servi par Christopher Makiadi, montrait la voie menant vers une prometteuse deuxième victoire, en fusillant le gardien adverse d’une reprise qui mourrait sous la barre de Wilfried Bedfian, le gardien adverse (12e, 1-0). Une minute plus tard, le portier castelroussin peinait à repousser le coup franc de Tom Husson (13e). Les visiteurs subissaient mais parvenaient à riposter, particulièrement par le très remuant Lamine Ghezali (20e) ou encore Ayoub Ezaytouni (24e), auteurs de deux coups franc. Peu après, Brice Montredon était trop juste pour reprendre le centre d’Enzo Tachet (26e). À la 36e minute, Mustapha Sarr, lancé par Christopher Pierre-François, voyait sa reprise passer au-dessus du cadre. S’ensuivait la superbe frappe de Montredon obligeant l’intervention de Bedfian, le portier visiteur (40e). La suprématie montargoise se poursuivait après le repos et Christopher Pierre-François manquait l’immanquable (48e). Mustapha Sarr, lui, n’exploitait pas sa belle opportunité dans la surface adverse (52e). Puis, le poteau privait les locaux du break, suite à la frappe de Christopher Pierre-François (65e). Sur cette action, Tom Husson se faisait faucher, mais M. Preaux, l’arbitre, restait de marbre. La réserve de la Berrichonne de Châteauroux allait rapidement sortir le grand jeu en misant sur un certain Ilyas Chouaref, au four et au moulin. Et comme il fallait s’y attendre, les visiteurs parvenaient d’abord à matérialiser leur domination physique, en égalisant à la 76e minute (1-1), sur une tête plongeante. Philippe Bahenda, lancé dans le bain, aurait pu redonner l’avantage aux siens, mais le gardien de Châteauroux maîtrisait la frappe de l’attaquant local (79e). Les visiteurs poussaient, notamment en contre. Et ils finissaient par marquer en toute fin de match, suite à une frappe de Yannick Padilla (91e : 1-2). Le football est parfois cruel. Vraiment !

Fiche.

Montargis – Châteauroux (2) : 1-2 ;

Mi-temps : 1-0. Arbitre. M. Preaux. Spectateurs : environ 250.

Buts. Pour Montargis : Nzeza (12e). Pour Châteauroux (2) : Adinany (76e), Padilla (91e).

Avertissements. À Montargis : Makiadi (42), Goncalves (73). À Châteauroux (2) : Operi (64e).

Réactions.

Patrice Colas (coach Montargis)

« Que voulez-vous que je vous dise. C’est cruel de ne pas montrer d’efficacité. On avait la victoire à notre portée. On n’exploite pas nos occasions. On s’est fait punir, même si ça s’est joué à peu de chose. On continuera notre travail ».

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2021-04-08 à 20.11.45.
Capture d’écran 2021-04-08 à 20.23.11.