PENDANT TOUT L’ÉTÉ DANS LA GRANDE HALLE DES TANNERIES, MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN À AMILLY : UN PAYSAG


Vous pourrez y venir et y revenir jusqu’au 1er septembre. Et à chaque fois l’oeuvre monumentale qui est en train d’être produite sur une gigantesque structure sera différente. C’est tout l’enjeu de cette expérience et performance artistique voulue par les artistes Anne-Valérie Gasc et Emmanuelle Chiappone-Piriou.

Dans la grande halle vous allez découvrir une gigantesque imprimante 3 D. En l’air vous pourrez voir un « robot » qui circule au dessus de la surface d’un socle en déversant des microbilles de verre. Ce robot circule en l’air par un jeu de câbles et toute la programmation qu’il a en mémoire le rend autonome pour se déplacer et déverser les microbilles.

Cette chorégraphie va générer l’oeuvre en elle-même que vous pourrez venir voir à différents stades de sa réalisation. Sur le socle un paysage de sable, avec des dunes, des cratères, des sillons, apparaît et se transforme au gré des déplacements du robot.

Particularité, les microbilles de verre réfléchissent la lumière un peu comme des bandes réfléchissantes sur l’autoroute. En fonction de la lumière, du moment de la journée, le spectateur aura donc une expérience différente.

Vous pourrez y venir et y revenir jusqu’au 1er septembre. Et à chaque fois l’oeuvre monumentale qui est en train d’être produite sur une gigantesque structure sera différente. C’est tout l’enjeu de cette expérience et performance artistique voulue par les artistes Anne-Valérie Gasc et Emmanuelle Chiappone-Piriou.

Dans la grande halle vous allez découvrir une gigantesque imprimante 3 D. En l’air vous pourrez voir un « robot » qui circule au dessus de la surface d’un socle en déversant des microbilles de verre. Ce robot circule en l’air par un jeu de câbles et toute la programmation qu’il a en mémoire le rend autonome pour se déplacer et déverser les microbilles. Cette chorégraphie va générer l’oeuvre en elle-même que vous pourrez venir voir à différents stades de sa réalisation. Sur le socle un paysage de sable, avec des dunes, des cratères, des sillons, apparaît et se transforme au gré des déplacements du robot. Particularité, les microbilles de verre réfléchissent la lumière un peu comme des bandes réfléchissantes sur l’autoroute. En fonction de la lumière, du moment de la journée, le spectateur aura donc une expérience différente.

Vous pourrez y venir et y revenir jusqu’au 1er septembre. Et à chaque fois l’oeuvre monumentale qui est en train d’être produite sur une gigantesque structure sera différente. C’est tout l’enjeu de cette expérience et performance artistique voulue par les artistes Anne-Valérie Gasc et Emmanuelle Chiappone-Piriou.

Dans la grande halle vous allez découvrir une gigantesque imprimante 3 D. En l’air vous pourrez voir un « robot » qui circule au dessus de la surface d’un socle en déversant des microbilles de verre. Ce robot circule en l’air par un jeu de câbles et toute la programmation qu’il a en mémoire le rend autonome pour se déplacer et déverser les microbilles. Cette chorégraphie va générer l’oeuvre en elle-même que vous pourrez venir voir à différents stades de sa réalisation. Sur le socle un paysage de sable, avec des dunes, des cratères, des sillons, apparaît et se transforme au gré des déplacements du robot. Particularité, les microbilles de verre réfléchissent la lumière un peu comme des bandes réfléchissantes sur l’autoroute. En fonction de la lumière, du moment de la journée, le spectateur aura donc une expérience différente.

234, rue des Ponts - horaires d’ouverture du mercredi au dimanche de 14H30 à 18H

Pour en savoir plus :

http://www.lestanneries.fr/exposition/larmes-prince-vitrifications/

et

Facebook : Centre d'art contemporain Les Tanneries

En savoir plus sur le c onnecté.fr