L’USM Montargis masculine choisit de descendre en Régionale 2 !


La décision vient d’être prise par la direction du club montargois. Les garçons de l’USM Montargis basket-ball n’évolueront pas en pré-national au démarrage de la saison à venir. L’équipe jouera au niveau inférieur. Pourquoi ? Eléments de réponse.

Rappelez-vous : les féminines de l’USM Montargis basket-ball avaient acté sportivement leur montée en pré-nationale, en mai dernier, en dominant haut la main leur championnat de pré-régional. Mais, faute d’effectif suffisant, la direction et les joueuses ont conjointement pris la décision de « décliner » logiquement cette splendide accession au niveau supérieur. Quelques semaines plus tard, une autre décision tombe et concerne, cette fois-ci, les garçons. En effet, alors que les seniors montargois avaient arraché leur maintien en pré-nationale, et ce, lors de la dernière journée, ils ne se maintiendront pas, pour autant, à ce niveau de la compétition, l’année prochaine. Parce que le club se trouve actuellement sans entraîneur au moment où Rémy Allain a décidé de ne plus coacher, lui qui préfère désormais rester à l’USMM en tant que joueur. « Nous respectons la décision de Rémy… », souligne Daniel Yanez, le président. Le comité directeur de l’USM Montargis basket-ball a longuement analysé la situation avant de prendre cette décision de descente en Régionale 2. « C’est une décision logique. Nous avons opté pour ce choix pour mieux rebondir dans les saisons à venir. Nous comptons retrouver la pré-nationale », indique Daniel Yanez. La section basket-ball de l’USM Montargis est désormais à la recherche d’un nouvel entraîneur en remplacement de Rémy Allain.

Daniel Yanez reste à la tête du club…

Alors qu’il avait annoncé son intention de « lever le pied », Daniel Yanez s’est retrouvé face à une situation inédite. En Effet, aucun candidat ne s’est présenté à l’assemblée générale du club de basket-ball de l’USM Montargis. Du coup, les espoirs étaient tournés vers Daniel Yanez. C’est désormais lui qui entamera un deuxième mandat en qualité de président, lui qui est arrivé au club il y a trente ans. « Je ne pouvais pas laisser tomber le club. J’ai opté pour la stabilité et la sérénité. C’est notre devise au sein de notre structure », explique l’homme de 66 ans.

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2021-04-08 à 20.11.45.
Capture d’écran 2021-04-08 à 20.23.11.