Le FCVO, un club qui avance à pas de loup…


Le FC Vallée de l’Ouanne. Ce club dont la naissance date seulement du 10 juin 2014 est en train d’avancer doucement mais sûrement (244 licenciés). Illustration : l’équipe seniors vient de décrocher la montée en D1 départementale. Le chemin est désormais tracé…

2014 : quatre clubs se dissolvent : Saint-Germain-des-Prés, Château-Renard, Chuelles, Triguères. Et voilà la naissance d’une fusion : le FC Vallée de l’Ouanne. « Il y avait déjà des Ententes chez les jeunes avant la fusion générale », précise Laurent Bourdin, le président. Objectif de cette centralisation entre les quatre clubs : « Mutualiser les moyens financiers et humains », explique-t-il. Depuis, le « bébé » a grandi. Lors de la première saison (2014-2015), l’équipe seniors était engagée en D2 départementale. Résultat : le maintien. L’année 2015-2016 sera moins réussie. Parce que le FCVO n’échappait pas à la relégation en D3. Mais le FC Vallée de l’Ouanne réussissait à vite retrouver le 2e niveau du football départemental à l’issue de l’exercice 2016-2017.

L’arrivée bénéfique d’Alain Blaser…

À l’été 2017, la direction du FCVO s’est attachée les services d’un entraîneur : Alain Blaser. « Il nous a apporté toute son expérience et son savoir-faire dans le football…», disent les responsables. L’ancien coach du FC Mandorais et de l’US Cepoy fait rapidement parler sa « patte » au cours de sa première saison sur le banc du FCVO. L’équipe seniors achève sa saison à la 3e place en D2 et rate de justesse la montée en D1. « On a vécu une année enrichissante malgré le fait que l’on n’avait pas atteint la montée…», soutient Alain Blaser, 62 ans. Mais le technicien du FCVO ne comptait sûrement pas en rester là. Son équipe prendra sa revanche l’année suivante (2018-2019). En effet, le FCVO vient de décrocher une montée historique en D1 du District, le plus haut niveau du football départemental. « Mes joueurs étaient restés soudés jusqu’au bout. On a évolué dans une poule homogène. J’ai eu un groupe qui vivait bien. On mérite notre montée », juge Alain Blaser. Le FC Vallée de l’Ouanne a terminé sa saison à la 2e place de la poule B, en D2, avec un total de 14 victoires contre 2 nuls et 6 défaites (43 points). La réserve de Châteauneuf (1ère) ainsi que le FCVO, le dauphin, ont validé leur ticket à destination de la D1. « Nous allons jouer dans un championnat compliqué. Nous viserons le maintien et l’apprentissage…», annonce Alain Blaser. Le FCVO compte également une équipe réserve en D4. Résultat : la montée en D3. Une réussite de l’équipe entraînée par Benoit Guérin. « Le projet du club était la montée en 5 ans de l’équipe première en D1. Notre objectif est atteint », lance Laurent Bourdin.

Les jeunes, l’autre chantier…

Le FCVO, 244 licenciés, ce n’est pas seulement les seniors. En effet, plusieurs équipes forment le pôle jeunes. L’école de football (U6 à U11), comprenant 92 joueurs, est gérée par Ludovic Frolo. Cette école est composée de neuf équipes. Pierre Houdeau est le référent des U7 et U9. Ce dernier, diplômé en BMF (brevet de moniteur de football), est également éducateur chez les U15 et joueur en équipe seniors. Laurent Toupance, Gaëtan Magnaudeix, Pascal Jamet et Mathieu Parthiot s’occupent des U10 et U11. Les U12-U13 du FCVO évoluent en départemental. Ils sont coachés par Jérôme Roustel. Les catégories U15 et U17 sont respectivement dirigées pat Pierre Houdeau et Patrick Touratier. « Notre objectif est de pouvoir engager une équipe jeunes au niveau régional », souligne Laurent Bourdin. Une équipe en vétérans pourrait, par ailleurs, voir le jour prochainement. Le FCVO dispose de cinq éducateurs et compte sur l’appui fondamental d’une quarantaine de bénévoles. Désormais, ce jeune club veut avancer. À pas de loup…

PUBLICITÉ

Capture d’écran 2021-04-08 à 20.11.45.
Capture d’écran 2021-04-08 à 20.23.11.