• Lyes Baloul

Yann Gibaut, 45 ans de fidélité à l’USM Montargis…


Pour les amateurs de tennis, vous l’avez sûrement aperçu un jour sur les courts de l’USM Montargis. Car, entre Yann Gibaut et le tennis, c’est une histoire qui dure depuis…quarante-cinq ans. Aujourd’hui, le joueur des + 55 ans ne compte pas bouder son plaisir. Quelle fidélité !

Tels parents, tel fils. « Ma mère faisait du tennis. Elle était même classée. Mon père, c’était en loisirs…» . Le jeune Yann Gibaut se voit, lui aussi, « contaminé » à l’âge de 9 ans. Le début d’une carrière. Il progresse vite. « Quand j’avais 18 ans, un coach m’avait dit que je ne serais pas mieux que 15/2…». Cette phrase le marque. Sa réponse intervient à l’âge de 25 ans. Yann Gibaut fait déjouer le pronostic : « J’ai réussi à monter jusqu’à 0 ». À l’âge de 18 ans, il joua un rôle fondamental au sein de l’école de tennis sous la coupe de Jean Debrosse, un des fondateurs du club montargois. Yann fut, d’ailleurs, professeur de tennis pendant six mois (il a le BE, brevet d’état). Mais un poste à la banque lui est proposé. Il accepte (24 ans). « J’étais obligé d’arrêter de donner des cours au tennis… ».

« Le tennis est comme la danse… »

Yann entretient son secret lorsqu’il se trouve sur un terrain de tennis. « Je joue beaucoup avec ma tête. Je n’ai pas une grande puissance de frappe mais ça fuse. Plus on me rentre dedans, plus je suis efficace. J’avance tellement dans la balle. Quand je joue, il faut que je mène la danse. Le tennis est d’ailleurs comme une danse…», soutient l’homme de 55 ans. Yann Gibaut n’a jamais quitté l’USMM depuis…45 ans. Il fut classé 4/6, 1/4, 1/5, 1/15. En 2003, il subit une opération au genou. « Je suis redescendu en 3e série... ». L’année 1991 reste mémorable pour Yann, vainqueur du championnat départemental et finaliste régional. Direction le Roland-Garros. « Ce sont des moments que l’on n’oublie pas. C’est un endroit mythique. On te prend pour un bon joueur, une atmosphère particulière… ». L’aventure s’arrête au premier tour. En 2005, Yann Gibaut, 41 ans, remporte le championnat départemental et régional en 3e série. « J’avais battu un 3/6 », se satisfait-il. Retour sur les terres de Roland-Garros. Yann se fait éliminer. « Difficilement ! », précise-t-il. Il retrouve la seconde série. Il se classe 1/15. « J’y suis resté jusqu’à l’âge de 48 ans ».

7 fois vainqueur du tournoi de Montargis…

Yann Gibaut totalise sept victoires au tournoi de l’USM Montargis dans la catégorie des + 35 ans…Il remporta également les tournois de Ferrières, de Châlette et de Villemandeur. Le licencié de l’USMM le dit. « J’ai eu la chance de côtoyer Frédérique Thibault, Stéphane et Fabien Robert. On apprend. J’ai l’impression que tout cela était bien », dit-il. Ce dernier fut même coéquipier de Stéphane Robert, en équipe première de l’USM Montargis. Yann Gibaut fait partie aujourd’hui du bureau à l’USMM tennis, club présidé par Dany Joseph. « Il sert de mémoire pour le club », soutient un dirigeant. Jusqu’à quand ? « Il faut que je pense à ranger mes raquettes… ». Mais tant que la passion est là…