• Lyes Baloul

Les " Black-Bass " de l'USM Montargis plongent dans... l'incertitude !


L'incertitude plane autour des poloïstes de l'USM Montargis. Maintenus en Nationale 3, les " Black-Bass " ne savent, toujours, pas s'ils pourront encore exister lors du démarrage de la saison prochaine. Explications.

Le manque d'effectif pourrait être préjudiciable pour l'avenir de la section water-polo de l'USM Montargis. En effet, les semaines prochaines vont être décisives pour déterminer la suite de la vie sportive de ce club. " Oui, c'est cruel. Nos jeunes sont dans l'obligation de changer de régions pour des raisons d'études ou de travail ", explique Cédric Rapicault, le responsable de la section water-polo à l'USM Montargis. Lequel précise : " On hésite entre la N3 ou le niveau régional...". Cédric Rapicault, également joueur et entraîneur des Black-Bass, craint le pire. " Il y a un risque de dissolution de notre section si on trouve pas de joueurs pour l'année prochaine... ". Mais cette hypothèse reste tributaire des résultats des examens éducatifs de certains jeunes joueurs. " On risque de se retrouver à cinq dans l'équipe. Ce serait trop juste ". Mais que faut-il faire ? " Je n'en sais rien, pour l'instant. J'attends de voir. Une décision va être forcément prise. J'essaierai de concerter autour de moi. On tentera de sauver cette section...". Les " Black-Bass " de l'USM Montargis viennent de boucler leur championnat à la 3e position synonyme de maintien en Nationale 3. Désormais, c'est un autre test qui attend les poloïstes montargois : maintenir...leur existence à la piscine des Closiers. Ce sera le défi de l'été !